Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Pourquoi ne peut-on pas boire d'eau salée?

Publié par MaRichesse.Com sur 26 Octobre 2016, 10:00am

Catégories : #SCIENCE, #SANTE-BIEN-ETRE

Pourquoi ne peut-on pas boire d'eau salée?
Un bateau qui chavire dans l'océan, c'est embêtant, surtout s'il n'y a pas assez de vivres. Les marins sont eux bien renseignés: s'ils veulent éviter de succomber à la soif il ne faut pas boire d'eau de mer. L'eau salée est ainsi bannie. Mais pourquoi? Car, étonnamment, en boire aggraverait fortement leur soif.
 
L'eau de mer est salée: elle contient des ions minéraux en solution. Les proportions varient en fonction des eaux, mais généralement la concentration est d'environ 30 à 40 grammes par litre. L'organisme a besoin de tous les minéraux présents dans le sel, mais l'eau douce en contient en quantité suffisante pour le corps. L'eau de mer contient environ 1.000 fois plus de sel que l'eau douce.
 
Si l'eau bue est plus concentrée en sel que l'eau du corps, alors éliminer l'excès de sel va demander plus d'eau que ce que la boisson va apporter. Pour ce qui est de l'hydratation, ce n'est clairement pas rentable. Si l'eau douce est obligatoire pour la survie, boire de l'eau de mer fait que l'organisme se déshydrate plus rapidement que si aucune eau n'est bue. Il est par contre possible de se réhydrater avec la pluie, ou en mangeant un poisson ou un fruit.
 
Il existe un processus de dessalement de l'eau, dont beaucoup de pays auraient besoin en raison des sécheresses ou de leur manque de ressources en eau. Alors, pourquoi ne pas dessaler les océans en forte quantité? C'est une question de coûts. Selon la revue Scientific American (en anglais), le dessalement de l'eau requiert beaucoup d'énergie. Le sel se dissout très facilement dans l'eau, sa présence forme des liens chimiques très forts et difficiles à casser. L'énergie et la technologie nécessaires pour dessaler l'eau sont ainsi très chères.
 
La complainte du vieux marin, long poème de l'auteur britannique Samuel Taylor Coleridge composé à la fin du XVIIIe siècle, exprime en deux vers ce que ressent le navigateur à la dérive: "De l'eau, de l'eau, partout de l'eau/ Et pas une seule goutte à boire".

 Source

Commenter cet article

Archives