Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Mondial 2018 : le loup Zabivaka choisi comme mascotte

Publié par MaRichesse.Com sur 23 Octobre 2016, 01:00am

Catégories : #RUSSIE, #MONDE, #FAITSDIVERS, #SPORTS

Mondial 2018 : le loup Zabivaka choisi comme mascotte

La Russie a adopté dans la nuit de vendredi à samedi le loup Zabivaka comme mascotte pour servir d'emblème à la coupe du Monde de football qui sera organisée dans le pays.
 
La Russie a adopté dans la nuit de vendredi à samedi sa mascotte qui servira d'emblème à la coupe du Monde de football qui sera organisée dans le pays. Ce sera un loup nommé Zabivaka, a annoncé lors d'un show télévisé le vice-premier ministre Vitaly Moukto. Il succèdera donc au «Tatou-bola» Fuleco qui avait représenté le Mondial 2014 au Brésil. Plus d'un million d'internautes ont voté pour les trois mascottes proposées: un tigre curieusement affublé d'une combinaison de cosmonaute, un choix probablement en lien avec le mythe de Gagarine, un loup portant des lunettes et un chat, dans sa sobriété, collant le mieux à l'image du footballeur. Tous inspirent la sympathie. Le loup Zabivaka a remporté 53% des suffrages.
Le processus de sélection avait débuté en mai 2015 à l'issue d'une consultation publique associant 50.000 supporters, en particulier des «jeunes de 8 à 16 ans». Outre les trois finalistes, le public avait désigné sept personnages censés incarnés l'image du Mondial dont un robot, un extraterrestre et un léopard d'extrême Orient. Cinquante étudiants russes en design se sont ensuite assis devant leur planche à dessin non sans avoir reçu auparavant les «conseils de professionnels», le tout sous la houlette des ministères de l'Éducation et de la culture. Un jury composé de personnalités, dont le gardien de l'équipe nationale Igor Akinfeev, et le cinéaste officiel Fedor Bondartchouk, fut chargé de départager les croquis, et ceci avant le vote public final.
Ce dernier avait débuté le 23 septembre pour s'achever vendredi à 20H18, en référence à l'année de l'événement. Lors du scrutin, la majorité des personnalités sportives du pays s'étaient néanmoins prononcées en faveur du tigre. «C'est un animal très fort, très beau et très noble, comme notre pays», selon l'ancien entraîneur Valery Gazzaev, devenu député pro-Kremlin. «Le tigre, c'est la puissance, la force et l'agression», renchérissait l'attaquant du Zénith de Saint-Pétersbourg, Artem Dziouba.
Outre la campagne médiatique, les dessins des trois mascottes avaient été projetés un soir sur la façade de la célèbre université moscovite MGU, qui forme les diplomates du pays. «Pour la première fois dans l'histoire de la coupe du Monde, ce processus a été public et transparent du début jusqu'à la fin», s'est félicité Vitaly Moutko qui cumule les fonctions de président de la Fédération russe de football, de chef du Comité d'organisation de la coupe du Monde, et de vice-premier ministre en charge des sports, du tourisme et de la jeunesse. Ce responsable avait néanmoins laissé entendre qu'aucune sélection finale ne sera opérée.
«Les dessins des trois finalistes ne se distinguent en rien. Ils sont le reflet d'une même main et d'une même technique, celle d'un illustrateur professionnel dont la qualité est toujours égale», estime pour sa part, Sergueï Ouchan, le directeur créatif d'une agence de communication (Zero) cité dans la presse russe, qui met à mal la thèse du grand concours public. Lors des Jeux olympiques d'hiver de Sotchi, en février 2014, c'est un ours blanc, un léopard et un lièvre qui avaient été choisis pour symboliser la compétition. 

 Source

Commenter cet article

Archives