Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Les ravisseurs de Jacqueline Veyrac, enlevée à Nice, ont pris contact

Publié par MaRichesse.Com sur 25 Octobre 2016, 19:40pm

Catégories : #FAITSDIVERS, #FRANCE

Les ravisseurs de Jacqueline Veyrac, enlevée à Nice, ont pris contact

Âgée de 76 ans, la femme d'affaires est toujours activement recherchée. L'avocate de ses enfants a déclaré que les ravisseurs étaient entrés en contact avec la famille.

Figure de la Côte d'Azur, Jacqueline Veyrac a été victime, ce lundi après-midi, d'un enlèvement sauvage dans une rue proche du boulevard Gambetta à Nice, comme le rapporte Nice-Matin. Alors qu'elle se dirigeait vers son propre véhicule, elle a été confrontée à plusieurs hommes qui lui ont mis un chiffon sur la bouche avant de la contraindre à monter dans un véhicule de type utilitaire qui a rapidement pris la fuite. «Elle sortait juste de la pharmacie quand c'est arrivé. On se serait cru dansLes Experts. C'est une habituée, une dame bien connue du quartier, toujours très souriante» a déclaré à 20 Minutes la témoin qui a alerté la police.

Mardi, ses ravisseurs sont entrés en contact avec ses enfants. «A priori, il y aurait eu un contact mais la famille ne souhaite pas faire de commentaires», a déclaré à la presse leur avocate, Sophie Jonquet. Elle a ajouté que les proches de la veuve étaient «effondrés, d'une inquiétude rare», mais souhaitaient «un dénouement heureux».

Une première tentative d'enlèvement en 2013

Si pour l'instant rien ne permet d'établir le mobile de l'enlèvement, il pourrait être lié à des motifs financiers: en effet, cette septuagénaire n'est autre que la présidente du conseil d'administration du Grand Hôtel de Cannes. Elle est également gérante d'un établissement réputé de Nice, le restaurant La Réserve, situé boulevard Franck-Pilatte, et est à la tête de plusieurs affaires dans le tourisme et l'immobilier.

La police judiciaire de Nice s'est vue confier l'enquête ouverte pour «enlèvement et séquestration en bande organisée» et «association de malfaiteurs».

En 2013, Jacqueline Veyrac avait déjà été victime d'une tentative d'enlèvement. Elle était seule au moment des faits, ce lundi vers midi. «C'est une affaire préoccupante et grave», a déclaré le procureur de la République de Nice, Jean-Michel Prêtre, qui n'écartait aucune piste lundi soir. 

 Source

Commenter cet article

Archives