Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Les Français qui ont du patrimoine plébiscitent plus que jamais l’immobilier

Publié par MaRichesse.Com sur 13 Octobre 2016, 05:16am

Catégories : #ECONOMIE, #FRANCE

Les Français qui ont du patrimoine plébiscitent plus que jamais l’immobilier

L’appétit des Français pour la pierre n’en finit pas de croître. Le dernier baromètre de l’UFF, banque conseil en gestion de patrimoine, confirme à nouveau cette tendance de fond: si l’assurance-vie reste bien le placement préféré des 300 personnes disposant de plus 30.000 euros d’actifs financiers interrogées, elles sont beaucoup plus nombreuses que l’année dernière à avoir réalisé récemment un achat immobilier. C’est le cas près de trois personnes sur quatre contre deux personnes sur trois l’année dernière. A contrario, la part des Français qui détiennent une assurance-vie reste stable, à 85%.

«L’engouement des Français pour l’immobilier est tel que l’on peut se demander s’il ne va pas finir par détrôner l’assurance-vie», s’interroge Paul Younès, directeur général de l’UFF. Et pour cause: le baromètre montre bien que les Français qui ont du patrimoine privilégient deux critères pour déterminer leur stratégie d’investissement: la disponibilité du capital et son rendement. Or ces deux critères sont actuellement sévèrement mis à mal s’agissant des fonds en euros des contrats d’assurance-vie. Conséquences des taux bas, leurs rendements devraient en effet passer sous les 2% cette année, anticipe la banque. «C’est la première fois qu’ils sont aussi faibles, et cela devrait se poursuivre», analyse Paul Younès. Deuxième écueil rencontré par ce placement populaire: une mesure contenue dans le projet de loi Sapin 2qui prévoit la possibilité de bloquer les retraits pour l’ensemble des contrats, en cas de risque de crise du système financier. Une hypothèse très mal accueillie par les épargnants.

Les Français se tournent dès lors vers la pierre. Par contraste, les 3% de rendement de l’investissment locatif en Pinel ont en effet bonne mine. Près d’une personne sur deux se dit prête à souscrire à ce placement qu’ils comprennent «très bien» alors qu’ils n’étaient que 41% l’année dernière. L’investissement locatif en meublé professionnel, autre placement immobilier qui présente des avantages en termes de fiscalité, monte également en puissance, tout comme ledispositif Malraux.

 

Alain Juppé plébiscité

A quelques mois de l’élection présidentielle, le baromètre de l’UFF a par ailleurs interrogé leur panel sur leurs candidats préférés. S‘ils ne voteront pas, sans surprise, pour François Hollande, ils ne sont guère plus enthousiastes à l’égard de Nicolas Sarkozy. Près de la moitié des personnes interrogées voteraient plutôt pour Alain Juppé à la primaire des Républicains. Ils le considèrent comme le plus à même de relancer l’économie française, de favoriser un climat plus serein pour les investisseurs, de faire baisser les impôts ou encore de garantir l’avenir du système français des retraites.

Nicolas Sarkozy ne recueille de son côté que 13% des suffrages, à peine plus que François Fillon et Bruno le Maire. L’action de l’ancien chef de l’Etat est jugée avec une sévérité particulière s’agissant de l’avenir des retraites, un sujet de préoccupation majeur des personnes interrogées: seuls 9% d’entre elles le jugent à même de le garantir, malgré la réforme menée par Eric Woerth en 2010 sous sa présidence. Ils sont en revanche plus optimistes quant à sa capacité à réduire les impôts: 23% lui font confiance sur ce point, contre 35% pour Alain Juppé.

«Ces résultats sont finalement peu surprenants, analyse Frédéric Dabi, directeur général adjoint de l’Ifop. Les personnes interrogées sont issues de catégories sociales favorisées: ce sont des cadres supérieurs, des personnes qui exercent une profession libérale ou intellectuelle... Ils ne sont pas les électeurs traditionnels de Nicolas Sarkozy et lui ont même préféré François Hollande ou François Bayrou en 2012».

Source

Commenter cet article

Archives