Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Les expressions à bannir au bureau : «from scratch»

Publié par MaRichesse.Com sur 3 Octobre 2016, 10:49am

Catégories : #TRAVAIL, #ENTREPRISE, #RELATIONS, #DEVELOPPEMENT

Les expressions à bannir au bureau : «from scratch»

Rien qu'à l'oreille, l'expression «from scratch» fait déjà mal... Comment l'utilise-t-on? Il va falloir redémarrer le projet «from scratch.» En d'autres termes, il va falloir redémarrer à zéro. Devant une feuille blanche. Quelle violence! Imaginez: un «scratch» de chaussure que l'on retire d'un coup sec... Et pourtant, l'expression n'a rien à voir avec la chaussure. En revanche, la notion de violence se retrouve dans les synonymes anglais du terme «scratch»: égratigner, gratter, rayer, griffer... Une expression qui laisse des traces.

D'où vient-elle? Du jargon de la programmation informatique, comme dans «Linux From Scratch». L'expression aurait pu en rester là, sans gangréner les open space du conseil, de la banque, de la publicité, et ceteraet cetera... Et pourtant, on l'entend aujourd'hui à toutes les sauces. La preuve: à la suite des mes deux premières chroniques sur «le projet dans le pipe» et «j'aime l'humain», vous avez été nombreux, chers lecteurs, à dénoncer l'utilisation de «from scratch». À l'évidence, elle vous irrite. Et pour l'éradiquer de notre vocabulaire, je vous propose de revenir à nos racines latines!

«From scratch» a son équivalence latine. Il s'agit de l'expression ex nihilo. Pas besoin d'avoir fait l'X pour faire cette conclusion: dire «tu reprends le projet from scratch» est infiniment plus laid que «tu reprends le projet ex nihilo». Utilisées avec parcimonie, les locutions latines donnent de l'élégance à votre joute oratoire... Tout le contraire des anglicismes. Ce constat est également l'occasion d'éveiller votre attention sur ce point: chacune des expressions infâmes que je vais dénoncer dans «Le Bureaulogue» durant cette année ont bien évidemment leur équivalence latine. Vous pouvez donc d'ores et déjà à songer à leur remplacement. Vous serez ainsi le seul - ou presque - collaborateur à parler latin couramment. 

 Source

Commenter cet article

Archives