Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Le narcissisme incompatible avec une vie sociale épanouie ?

Publié par MaRichesse.Com sur 5 Octobre 2016, 05:07am

Catégories : #RELATIONS, #VIE, #SCIENCE

Le narcissisme incompatible avec une vie sociale épanouie ?

Et si narcissisme exacerbé rimait avec faible popularité ? En tout cas sur le long terme, cet ego démesuré ne serait pas une bonne stratégie pour garder des amis. Des chercheurs de l'Université de Glasgow en Ecosse au Royaume-Uni ont constaté cet effet indésirable de ce trait de personnalité sur la vie sociale.

Pour les besoins de l'expérience, ils se sont intéressés à un panel de 15 différents groupes de vingt étudiants chez qui ils ont étudié les interactions sociales et le comportement selon deux critères, le narcissisme et l'intelligence émotionnelle.

Les étudiants ont été suivis dès les premiers pas à l'université jusqu'aux trois mois suivants afin d'évaluer le "sort" des personnalités les plus narcissiques qui étaient au centre de l'attention à leur arrivée.

Anna Czarna, psychologue à l'université de Cracovie en Pologne, également associée à l'étude, définit le narcissique comme quelqu'un qui a une estime de lui exacerbée et qui est traversé par "un désir constant d'affirmation de soi auprès des autres". 

 

Les narcissiques, un pouvoir d'attraction éphémère

Les interactions sociales et les amitiés ont été comparées entre les personnes jugées plutôt narcissiques et celles pourvues de ce que les chercheurs ont qualifié d'intelligence émotionnelle (avec une empathie et une certaine écoute).

Les résultats parus dans le Personal and social Psychology Bulletin montrent que trop regarder son nombril complique les relations sociales et les amitiés viables sur le long terme. Les étudiants narcissiques qui étaient très entourés au début ont vu leur popularité s'effilocher au bout des trois mois. A l'inverse les étudiants disposant d'une intelligence émotionnelle ont noué plus d'amitiés.

 

Parmi les éléments qui ont desservi les personnes les plus égocentriques , les chercheurs ont observé que celles-ci dénigraient parfois les autres pour mieux se valoriser. Une fâcheuse habitude qui a érodé un peu plus leur capital sympathie. 

 Source

Commenter cet article

Archives