Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Le gorille du zoo de Londres s'échappe et boit 5 litres de sirop de cassis

Publié par MaRichesse.Com sur 20 Octobre 2016, 06:20am

Catégories : #ANIMAUX, #FAITSDIVERS

Le gorille du zoo de Londres s'échappe et boit 5 litres de sirop de cassis

L'évasion du gorille du zoo de Londres, le 13 octobre dernier, avait fait grand bruit. On vient d'apprende que lors de son escapade il s'est offert un petit plaisir gourmand.

Le quotidien britannique The Guardian rapporte ce jeudi les détails de cette évasion. Kumbuka, un gorille au dos argenté, a ainsi profité de ses brefs instants de liberté pour engloutir cinq litres de sirop de cassis non dilué. Une quantité à relativiser lorsqu'on sait que Kumbuka pèse 184 kilos.

Face-à-face avec le gorille

The Guardian détaille également la manière dont le gorille s'est échappé. Il n'a eu besoin de casser aucune fenêtre ni cadenas, mais a profité d'une porte déverrouillée temporairement par un employé du zoo, alors qu'une seconde n'avait pas encore été sécurisée. Ce dernier s'est alors retrouvé face-à-face avec l'animal. «Grâce à la relation étroite que partagent l'employé et le gorille, l'employé a pu rassurer Kumubuka, lui parlant calmement, afin de pouvoir quitter les lieux tranquillement», a expliqué le professeur David Field, zoologiste en chef du Zoo ZSL de Londres.

L'alarme avait alors été déclenchée et le zoo évacué, avant que la police n'intervienne. Pendant ce temps-là, le gorille avait exploré la zone dédiée aux gardiens du zoo, où il a trouvé le sirop de cassis, sans jamais se retrouver dans les endroits reservés au public. Il avait alors été maîtrisé à l'aide d'un tranquilisant, puis replacé dans son enclos.

«Toute cette affaire est moins dramatique que certains veulent le croire, a commenté David Field. Selon ce dernier, si l'erreur humaine ne peut être évitée, le fait d'automatiser les portes qu'à pu franchir Kumbuka représenterait potentiellement un risque encore plus grand. 

 Source

Commenter cet article

Archives