Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Le cancer pousse à réclamer l'aide au suicide

Publié par MaRichesse.Com sur 11 Octobre 2016, 09:17am

Catégories : #CANCER, #MORT

Le cancer pousse à réclamer l'aide au suicide

En 2014, près de deux suicides assistés sur cinq (42%) ont eu pour origine un cancer. Le suicide «classique» touche lui en premier lieu des personnes dépressives. 

En 2014, on a enregistré en Suisse 742 cas de suicide assisté, soit 26% de plus que l'année précédente et 2,5 fois plus qu'en 2009, a rappelé mardi l'Office fédéral de la statistique (OFS), qui publie pour la deuxième fois un rapport sur la question. Près de 94% des personnes concernées avaient plus de 55 ans.

Elles souffraient, dans la très grande majorité des cas, d'une maladie grave à l'issue fatale. Après le cancer, les maladies neurodégénératives (14%), cardiovasculaires (11%) et de l'appareil locomoteur (10%) sont le plus souvent inscrites sur le certificat de décès.

Sur l'ensemble des personnes domiciliées en Suisse et décédées en 2014, 1,2% ont recouru au suicide assisté. Le suicide assisté touche à peu près également les hommes et les femmes. Rapporté à la population résidente (taux standardisé selon l'âge), cela représente 10 hommes sur 100'000 et 9 femmes sur 100'000.

En termes absolus, le rapport entre les hommes et les femmes est de 10 à 13 (320 hommes et 422 femmes). Cela reflète la proportion de femmes dans la population suisse, qui augmente avec l'âge. 

 

Zurich en tête

La plus grande proportion de suicides assistés s'observe, pour la période 2010-2014, chez les personnes domiciliées dans le canton de Zurich (1,4% des décès). Le taux est supérieur à la moyenne suisse dans les cantons de Genève (1,3 %), Neuchâtel (1,2 %), Appenzell Rhodes-Extérieures (1,1 %), Vaud (1 %) et Zoug (0,9 %). Aucun cas n'a été enregistré au cours de cette période dans les cantons d'Uri et d'Appenzell Rhodes-Intérieures.

«Les chiffres prennent en compte les suicides assistés par Exit et les autres organisations concernées», a précisé Christoph Junker, de la section Santé de la population de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). «Les personnes d'autres nationalités qui viennent mettre fin à leurs jours en Suisse grâce à Dignitas ne sont pas incluses dans ces statistiques.» 

 

Le taux de suicide ne diminue plus

La tendance à la baisse semble avoir pris fin en 2010. Depuis cinq ans, le taux de suicide est relativement stable. Pas moins de 1029 (754 hommes et 275 femmes) personnes se sont donné la mort en 2014.

On comptait plus de 1400 cas en 1995 et plus de 1600 par an au milieu des années 1980. La probabilité du suicide s'est donc réduite à peu près de moitié entre 1991 et 2010, passant de 39 à 20 pour 100'000 chez les hommes, de 12 à 7 pour 100'000 chez les femmes. 

 

Suicides par dépression

L'augmentation des suicides assistés et la baisse des autres suicides se sont compensées au cours des dix dernières années. Mais il s'agit de groupes de population en partie différents: le suicide sans assistance touche tous les groupes d'âge, mais surtout des personnes souffrant de dépression.

L'assistance au suicide concerne principalement des personnes âgées atteintes d'une maladie somatique grave à l'issue fatale. Le rapport entre les hommes et les femmes est de 10 à 4 pour les suicides et de 10 à 13 pour l'assistance au suicide. 

 Source

Commenter cet article

Archives