Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Le beurre canadien serait le pire au monde

Publié par MaRichesse.Com sur 14 Octobre 2016, 23:00pm

Catégories : #ALIMENT, #CANADA, #MONDE

Le beurre canadien serait le pire au monde

À en croire une étude de l’Université de la Colombie-Britannique, les Canadiens amateurs de beurre auraient tout intérêt à se tourner vers des produits importés, plutôt que de consommer ceux produits localement, a rapporté le  quotidien Vancouver Sun.

En vertu de tests menés sur des échantillons en provenance de 13 pays, le beurre canadien est celui qui se tire le plus mal d’affaire. «C’est celui qui a le pire ratio d’omega-6 versus les omega-3. C’est le double de ce qu’on voit dans le beurre français. Notre beurre est vraiment pourri», a résumé Sanjoy Ghosh, un étudiant de la Fondation de recherche en santé Michael Smith.
L’étude s’est attardée uniquement au cas du beurre, mais tous les produits laitiers pourraient être concernés, a-t-il précisé.
Des recherches récentes ont lié les acides gras omega-6 aux maladies cardiovasculaires, à l’inflammation intestinale et au cancer.

Si, à la base, les omegas-6 sont essentiels à la santé humaine, ils ne devraient pas dépasser 1 % de la valeur des calories ingérés dans une journée, à égalité avec les omegas-3. Or, les Canadiens consomment 10 % de leurs calories quotidiennes sous forme d’omega-6 et en mangent 17 fois plus que les omega-3.
Les chercheurs ont déterminé que le pire beurre se produit au Canada, aux États-Unis et en Chine, tandis que le meilleur provient d’Allemagne, de France et de Russie. L’alimentation des animaux avec du foin en Europe vis-à-vis de l’utilisation de maïs, soya et canola en Amérique du Nord pourrait expliquer la différence.

Depuis des décennies, des scientifiques cherchent à comprendre pourquoi les Français sont moins touché par les maladies coronariennes que les Américains et Britanniques, malgré leur grande consommation de gras d’origine animale. «Ces résultats commencent à expliquer ce paradoxe français», a souligné Sanjoy Ghosh.
Les Producteurs laitiers du Canada ont répliqué à l’étude en affirmant que, bien que la différence soit statistiquement importante, la quantité d’omega-6 contenu dans le beurre est très faible. Consommer un produit canadien ou européen n’aurait donc pas d’incidence sur la santé, selon l'organisation. 

 Source

Commenter cet article

Archives