Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Lassana Diarra réclame 6 millions d'euros à la FIFA et à l'Union Belge

Publié par MaRichesse.Com sur 7 Octobre 2016, 09:42am

Catégories : #PEOPLE, #JUSTICE, #EUROPE

Lassana Diarra réclame 6 millions d'euros à la FIFA et à l'Union Belge

Sous le coup d'une amende de 10 millions d'euros à verser au Lokomotiv Moscou, le milieu de terrain de l'Olympique Marseille Lassana Diarra a réclamé jeudi devant la 2e chambre du tribunal du Commerce du Hainaut 6 millions d'euros à la FIFA ainsi qu'à la fédération belge pour son transfert avorté à Charleroi en février 2015.

En août 2014, le Lokomotiv Moscou réclame 20 millions d'euros d'indemnités à Diarra pour rupture abusive de contrat. Le club russe porte l'affaire devant la chambre des litiges de la FIFA. En mai 2015, l'instance de la fédération mondiale oblige l'ex-international français à verser 10 millions au club russe et lui interdit de s'engager dans un autre club pendant quinze mois. En mai 2016, le Tribunal arbitral du sport (TAS) confirme la sanction infligée par la FIFA, les 15 mois déjà purgés et l'amende de 10 millions. 

Entre-temps, Diarra est tombé d'accord avec plusieurs clubs et aurait même pu signer à l'Inter Milan en janvier 2015. Mais le club italien n'a finalement pas engagé le Français en raison d'une disposition de la FIFA prévoyant que le nouveau club acquéreur pouvait être tenu pour co-débiteur de la somme réclamée au joueur condamné. Plusieurs autres clubs se sont également désistés quand le 19 février 2015, Diarra signe une lettre d'engagement avec le Sporting de Charleroi, qui aurait souhaité l'engager pour disputer les playoffs du championnat de Belgique. Cet accord était conditionné par le fait que le Sporting de Charleroi obtienne la certitude qu'aucune sanction ne serait prise à son encontre s'il signait avec Diarra. 

Défendu par Jean-Louis Dupont et Martin Hissel
Jeudi, les représentants de Diarra, Maîtres Jean-Louis Dupont et Martin Hissel, ont insisté sur cette impossibilité de retrouver un club employeur en raison du règlement de la FIFA (l'article 17.2 du règlement du statut et du transfert du joueur). Ils ont souligné le fait que cette obligation de codébition (qui plus est d'un montant inconnu au moment où le nouvel employeur se risquerait à engager le joueur) a amené les différents clubs à renoncer à l'engager pendant toute la saison 2014-2015. En effet, ce n'est que sous la pression d'une action en référé, que la FIFA a annoncé en mai 2015 que le prochain employeur ne serait pas co-débiteur de l'indemnité à verser au club russe, ce qui a permis l'engagement du joueur par l'OM. 

Les conseils du joueur soutiennent que cette obligation de codébition constitue une violation du droit à la libre circulation des travailleurs garantie par les traités européens. Quant à Diarra, qui s'estime lésé dans cette affaire de Charleroi, a donc décidé de saisir la justice belge. Le jugement est attendu dans les prochains mois. 

 Source

Commenter cet article

Archives