Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


La tour Trump s'effondre-t-elle?

Publié par MaRichesse.Com sur 1 Octobre 2016, 07:54am

Catégories : #TRUMP, #POLITIQUE

La tour Trump s'effondre-t-elle?

La fin abrupte de la course de Donald Trump vers la Maison-Blanche a déjà été prédite. De trop nombreuses fois, d'ailleurs. Et à chaque occasion, le controversé candidat a fait mentir les observateurs. Est-ce différent cette fois-ci?

 

Tout semble partir de ce fameux débat. De ces longues minutes où Donald Trump se perdait dans ses explications. De ses trop nombreuses interruptions. De son refus de reconnaître ses torts, de son entêtement à déformer la vérité devant des millions d'Américains.

Le débat a jeté un éclairage assez cru sur deux aspects bien négatifs de la personnalité de Donald Trump : son esprit revanchard et le dédain avec lequel il semble traiter les femmes. L'un des chroniqueurs bien en vue au New York Times le compare d'ailleurs à une petite terreur de 13 ans dans la cour d'école.

Les femmes, c'est peut-être son talon d'Achille, après tout. Il aime les concours de beauté et lance des insultes à celles qui ne répondent pas à ses exigences. Selon leLA Times, il aurait même demandé qu'on renvoie d'un de ses terrains de golf des employées pas assez jolies à son goût.

Donald Trump et Hillary Clinton se serrent la main lors du premier débat présidentiel.
Donald Trump et Hillary Clinton se serrent la main lors du premier débat présidentiel.   PHOTO : BRIAN SNYDER / REUTERS

Ajoutez à cela des révélations quasi quotidiennes concernant les pratiques d'affaires de ses entreprises et de sa fondation. Parmi les récents exemples :

  • certaines de ses entreprises ont enfreint les lois liées à l'embargo économique en envoyant des employés à Cuba pour tâter les occasions d'affaires;
  • sa fondation a sollicité des dons sans posséder les autorisations légales nécessaires;
  • il aurait utilisé les échecs de certaines de ses entreprises comme déduction lui permettant d'éviter de payer des impôts pendant des années. Donald Trump s'en vante en disant que cela montre qu'il est « intelligent  ».

Depuis quelques jours, le nombre de publications qui implorent les Américains de ne pas voter pour Trump se fait croissant. Et dans le lot, on trouve des journaux qui ont toujours appuyé des candidats républicains.

L'un des derniers en importance à sonner l'alarme, c'est USA Today, dont le tirage est l'un des plus grands aux États-Unis. C'est la première fois de son histoire que le journal prend position dans une course présidentielle. Son jugement est clair : résistez au chant de sirène d'un « dangereux démagogue. Votez, mais pas pour Trump ».

C'est un appel auquel résisteront bien sûr des millions d'Américains. Des gens qui préfèrent Trump en dépit de ses défauts. Des gens qui apprécient ses idées, son style qui jure avec celui des politiciens trop polis, trop politiquement corrects. Mais ce camp semble perdre des membres : les indépendants et les indécis, ébranlés par tout ce qu'on apprend sur le candidat.

Est-ce un tournant dans la campagne? Difficile à dire. Peut-être que l'attitude d'un jeune étudiant en sciences politiques de Philadelphie peut servir de baromètre. Il y a quelques semaines, Matt Doran songeait à ne pas voter. Aucun candidat ne méritait son temps.

Après le débat, il a changé d'idée. Matt Doran votera Clinton. Par dépit et par défaut. « Elle ne mérite pas mon vote », m'expliquait-il avant d'ajouter : « Plus Trump parle, plus je suis convaincu qu'il ne doit pas être président. »  

 Source

Commenter cet article

Archives