Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


L'époque où Donald Trump et Hillary Clinton étaient complices

Publié par MaRichesse.Com sur 17 Octobre 2016, 15:39pm

Catégories : #TRUMP, #POLITIQUE, #ETATS-UNIS

L'époque où Donald Trump et Hillary Clinton étaient complices

On a tendance à l'oublier, mais alors que les noms d'oiseaux fusent, que les témoignages de femmes harcelées par Donald Trump dépeint comme un prédateur sexuel se multiplient, et que Hillary Clinton prend toujours plus d'avance dans les sondages, les deux candidats à la Maison-Blanche n'ont pas toujours été des ennemis. Donald Trump a beau menacer de mettre sa rivale en prison s'il était élu, certaines photos et interviews prouvent qu'ils ont eu des moments bien moins tendus.

Tous deux, à l'époque où Hillary Clinton était sénatrice de New York (2001-2009) fréquentaient les mêmes cercles privilégiés. Donald Trump a même financé une partie de la campagne de la démocrate pour le Sénat, preuve de l'admiration qu'il avait pour elle. En 2005, le couple Clinton a été invité au troisième mariage du milliardaire dans une de ses luxueuses résidences en Floride, à Mar-a-Lago, Palm Beach. Des photos montrent les deux couples très souriants, la main de Bill Clinton fermement posée sur la taille de la jeune mariée Melania. 

Une femme «fantastique»

Hillary Clinton et Donald Trump se connaissaient déjà avant sa course au Sénat, pendant la présidence de Bill Clinton (1993-2001). En 2001, quand les Clinton ont quitté Washington, le magnat de l'immobilier a été jusqu'à leur proposer de s'installer dans une de ses tours à Manhattan, ce qu'ils n'ont finalement pas fait. En 2007, Donald Trump, qui avait encore des affinités démocrates, n'avait pas caché espérer qu'Hillary, une femme «fantastique», serait candidate pour la présidentielle. Un an plus tard, il a déclaré, à propos de Barack Obama: «Je pense qu'il ne l'aimait pas. Je pense qu'il ne se sentait pas à l'aise avec elle et Bill. Et je peux vous le dire, je les connais les deux, ils sont fantastiques et ils ont déjà prouvé qu'ils savaient bien évoluer en équipe. Je pense qu'elle a été beaucoup maltraitée dans cette campagne». Des mots qui ont une drôle de résonance aujourd'hui.

En 2012 encore, il a eu des propos louangeurs pour celle qui est aujourd'hui sa rivale. Dans une interview à «Fox News», il soulignait: «Mon avis est biaisé parce que je la connais depuis des années. J'habite à New York. Elle habite à New York. Je l'aime beaucoup ainsi que son mari». On retrouve aussi des photos de parties de golf entre Bill Clinton et Donald Trump, avec les ex-maires de New York, Michael Bloomberg et Rudy Giuliani, sur un terrain appartenant au milliardaire. On est bien loin des attaques en dessous de la ceinture d'aujourd'hui.

De quoi troubler certains électeurs, qui se perdent au jeu des différences? Ces liens, on s'en doute, étaient un brin artificiels et opportunistes. Mais la présence de Hillary au mariage de Donald Trump a ressurgi durant la campagne, qui se déroule dans un climat de haine et de violence verbale inédit. Lors d'un débat en août, Donald Trump n'a pas hésité à déclarer: «J'ai dit venez à mon mariage et elle est venue. Elle n'avait pas le choix parce que je lui avais versé de l'argent pour sa fondation».

Selon Politifact, un site de vérifications des faits, il aurait versé 4100 dollars pour la campagne de Hillary pour le Sénat, et plus de 100 000 dollars pour la Fondation Clinton, active dans le domaine caritatif, à travers sa propre fondation. Sa fille Ivanka aura également fait un don de 5000 à 10 0000 dollars et son beau-père, Charles Kushner, pour un montant oscillant entre 250 000 et 500 000 dollars. Selon Politifact, le don de 100 000 dollars de Donald Trump n'a toutefois été versé qu'en 2009. Soit quatre ans après le fameux mariage.

Un mariage «diverstissant»

Un brin gênée par cette affaire de noces, la candidate démocrate a dû s'en expliquer en marge d'un meeting dans le New Hampshire, en assurant qu'ils n'étaient pas amis. «Il se trouve que j'avais l'intention d'aller en Floride et je pensais que ce serait amusant de me rendre à ce mariage, car c'est toujours divertissant», a-t-elle déclaré à des journalistes. Pour se dédouaner, elle a rappelé que Donald Trump était encore à l'époque démocrate.

Autre élément, les filles des deux couples, Ivanka Trump et Chelsea Clinton, sont de très bonnes amies, au point de se faire des cadeaux pour leurs bébés et des compliments publics via les réseaux sociaux. Vue la tournure de la campagne, elles ont fini par moins s'afficher ensemble. Pour le bien de leurs parents

Source

Commenter cet article

Archives