Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Hillary Clinton passe la barre symbolique des 50% d'intentions de vote

Publié par MaRichesse.Com sur 24 Octobre 2016, 15:49pm

Catégories : #POLITIQUE, #ETATS-UNIS

Hillary Clinton passe la barre symbolique des 50% d'intentions de vote

La candidate démocrate profite des nombreux propos polémiques de son adversaire, Donald Trump, pour asseoir son statut de favorite à deux semaines de l'élection présidentielle.

Les électeurs américains connaîtront leur nouveau président le 8 novembre. Ce week-end, Hillary Clinton a sans aucun doute franchi un cap en atteignant la barre des 50% d'intentions de vote. Cependant Donald Trump ne semble pas avoir abdiqué et mise sur les États pivots pour créer la surprise. Retour sur ce week-end de campagne à deux semaines de l'élection présidentielle.

Le fait marquant du week-end

Pour la première fois depuis le début de la campagne, les intentions de vote en faveur d'Hillary Clinton ont atteint les 50% ce week-end, selon une enquête ABC News publiée dimanche. La candidate démocrate a vu son avance sur Donald Trump, qui est tombé à 38%, s'accroître une nouvelle fois.

 

Cet écart de douze points, le plus important depuis le début de la campagne, coïncide avec les nouveaux déboires de Donald Trump. D'abord le 7 octobre, une vidéo publiée par le Washington Post montrait Donald Trump en train de tenir des propos dégradants sur les femmes, provoquant un tollé général. Puis lors du dernier débat, le candidat républicain avait sous-entendu qu'il pourrait ne pas accepter l'issue du vote le 8 novembre. Cette déclaration avait une nouvelle fois fait vivement réagir outre-Atlantique.

Donald Trump vise les États pivots

«Nous sommes derrière», a reconnu sur NBC, Kellyanne Conway, directrice de campagne du candidat républicain, tout en martelant que l'élection n'était pas encore jouée. En meeting en Floride, un des états pivots où se jouera sans doute l'élection présidentielle, Donald Trump a appelé les électeurs à se rendre massivement aux urnes pour «se débarrasser d'Hillary-la-crapule une fois pour toutes». Il a également fustigé les sondages s'appuyant sur les chiffres flatteurs de cet État du sud qui le place en tête. «Les chiffres sont fantastiques en Floride. Ne croyez pas les médias», a-t-il lancé à Naples.

Donald Trump était en meeting dimanche à Naples dans l'État de Floride.

La phrase à retenir

Cette campagne présidentielle restera pour beaucoup comme une guerre verbale entre deux candidats qui traînent derrière eux de nombreuses casseroles. Un avis que partage le président iranien, Hassan Rohani. Dans un discours prononcé à Arak, il a déclaré n'avoir aucune préférence entre les deux candidats. «À l'ONU, le président d'un pays m'a demandé lequel des deux candidats je préférais: j'ai répondu, est-ce que je préfère le mal au pire ou le pire au mal?». Le président Iranien s'est notamment offusqué de la manière dont les deux candidats «s'accusent et s'insultent entre eux».

Le soutien du week-end

Un premier journal de taille a apporté son soutien à Donald Trump à deux semaines de l'élection. C'est le Las Vegas Review-Journal, basé dans l'État du Nevada, qui s'est prononcé en sa faveur dans un éditorial. Il juge que le magnat de l'immobilier ne représente «ni le danger mis en avant par ses détracteurs, ni l'élixir magique dont rêvent ses partisans», mais qu'il offrirait une forme de rupture salutaire pour le pays.

 

 

Dans cet état où Barack Obama prononcé un discours pour soutenir la candidature d'Hillary Clinton, c'est la candidate démocrate qui est en tête avec 4,2 points d'avance selon les sondages. 

 Source

Commenter cet article

Archives