Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Et si, finalement, la nicotine protégeait le cerveau ?

Publié par MaRichesse.Com sur 5 Octobre 2016, 10:12am

Catégories : #CERVEAU, #TABAC, #SANTE-BIEN-ETRE

Et si, finalement, la nicotine protégeait le cerveau ?

Une nouvelle étude suggère que la nicotine, cette substance qui provoque l'addiction au tabac, ne serait pas totalement mauvaise pour la santé. Elle pourrait protéger contre le vieillissement cérébral.

Dans une étude publiée dans le Journal of toxycology , le Dr Ursula Winzer-Serhan, professeur à l'Ecole de médecine du Texas (Etats-Unis) et ses collègues laissent entendre que la nicotine ne serait pas seulement une substance qui provoque l'addiction au tabac . Mais qu'elle aurait aussi certains avantages cognitifs. En effet, en activant certains récepteurs dans le cerveau (les récepteurs nAChR), la nicotine réduirait la neurodégénérescence . Autrement dit, elle ralentirait le vieillissement du cerveau 

 

Va-t-on prescrire un jour de la nicotine médicinale ?

Les chercheurs vont même jusqu'à prôner une "utilisation médicinale de la nicotine qui pourrait avoir de grands effets bénéfiques pour la santé humaine".

 

Pour leur étude, les chercheurs américains ont utilisé des modèles de souris afin d'étudier les effets de la nicotine à des doses variées sur l'appétit, le poids, l'anxiété et le niveau de récepteurs nAChR dans le cerveau. Pour cela, ils ont ajouté de la nicotine à l'eau de boisson des souris à basse, moyenne, ou forte doses.

Cependant, le mécanisme sur le cerveau n'est pas clair et compte-tenu des propriétés addictives de la nicotine, l'utilisation de dérivés pour le traitement des troubles neurodégénératifs soulève quelques réticences. "Je veux qu'il soit très clair que nous ne sommes pas en train d'encourager les gens à fumer" insiste le Dr Winzer-Serhan.

L'étape suivante consiste à mener des études pour étudier les effets de la nicotine contre la neurodégénérescence chez des souris âgées. Les chercheurs veulent aussi déterminer si la capacité de la nicotine à réduire l'appétit et le gain de poids serait la raison de son effet protecteur contre le vieillissement du cerveau. En effet, d'autres études ont déjà montré que l'obésité faisait vieillir le cerveau prématurément , à partir de 50 ans. 

 Source

Commenter cet article

Archives