Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Entreprendre pour lutter contre le chômage

Publié par MaRichesse.Com sur 2 Octobre 2016, 10:35am

Catégories : #ENTREPRISE, #TRAVAIL, #EMPLOI

Entreprendre pour lutter contre le chômage

A l’occasion de la 5ème édition du Positive Economy Forum,Challenges, partenaire média de l’événement vous invite à découvrir celles et ceux qui portent des projets innovants au service d’une économie et d’une société plus positives.  Jacques Attali, Président du Positive Economy Forum, résume ainsi l’objectif de ce Forum: "Depuis 5 ans, le Positive Economy Forum rassemble de plus en plus d’acteurs qui agissent pour que les générations futures vivent dans un monde meilleur. Après la Cop 21 et dans un monde plein de craintes et de désespérances, cette 5ème édition du Forum, toujours au Havre, du 13 au 17 septembre, va transformer les débats en action. C’est ce que nous ferons pendant ces 5 jours et nous en tirerons un programme d’actions concrètes que nous proposerons aux principaux responsables mondiaux et nationaux aux lendemains du Forum".

"Dans la lutte contre le chômage, on a tout essayé", résumait déjà François Mitterrand en 1993. De ce constat pessimiste ressort l’incapacité des gouvernements à réduire le chômage de masse, ce chômage collectif difficile à endiguer. Cependant, avant d’être un bouleversement collectif le chômage est souvent un drame individuel qui touche principalement les plus vulnérables. A titre d’exemple, 1 jeune sur 4 est au chômage en France, ils sont le double dans les quartiers prioritaires.

Depuis 10 ans, Positive Planet ADAM s’engage chaque jour dans les banlieues pour lutter contre l’exclusion et offrir un avenir meilleur aux oubliés du marché de l’emploi en les aidant à créer leur entreprise.

Outre les considérations et lieux communs concernant les quartiers prioritaires, ceux-ci sont avant tout des lieux d’effervescence où la volonté d’entreprendre est monnaie courante. L’entrepreneuriat est alors un moyen de s’en sortir et porte en filigrane un message d’espoir : « Vous n’avez pas d’emploi, créez-le ! ».

Entreprendre devient alors un moyen individuel pour lutter, à son échelle, contre le chômage. Entreprendre pour construire, entreprendre pour devenir ou tout simplement entreprendre pour « être ».

Fatima, François, chaque jour nous rencontrons ces gens qui ont décidé d’écrire leur histoire. Une histoire de vie souvent faite d’embûches, de freins, d’obstacles à dépasser. Pressés par la nécessité de s’en sortir et de créer leur emploi pour briser l’exclusion professionnelle et sociale.

Aventure humaine et individuelle

Lutter contre le chômage c’est avant tout une aventure humaine et individuelle (dans son sens le plus noble). C’est aider chacun à reprendre confiance et à révéler son potentiel.

Pour aider ces entrepreneurs « individuels », le statut d’autoentrepreneur a d’ailleurs été créé spécifiquement. Actuellement débattu, car il ne permettrait pas, selon ses détracteurs, de créer un grand nombre d’emplois, la disparition de ce statut serait un désastre pour des milliers de personnes qui sautent le pas chaque année grâce à celui-ci. Nous sommes de ceux qui pensent que créer ne serait-ce qu’un emploi c’est permettre à une personne de sortir du chômage et de se réinsérer professionnellement.

Quand le manque d’emploi est un fléau national, il n’est pas nécessaire de remettre en cause un statut qui permet la création de plus de 225 000 entreprises chaque année et au moins autant d’emplois. 62% des personnes que nous accompagnons choisissent d’ailleurs ce statut pour lancer leur entreprise.

Cependant, le choix du statut, bien qu’essentiel, n’est pas la seule étape dans le montage de son entreprise. D’autres paliers méritent également une attention particulière.

Mon projet me correspond-il ? Qu’est-ce qu’une étude de marché ? Quel canal de distribution ? Qui sont mes concurrents ? Ai-je besoin de financement ? Où les trouver ? Et tant d’autres questions auxquelles il faut répondre pour créer son entreprise. Salim, François, Fatima et Axelle sont tous passés par ces étapes pour construire leur entreprise et acquérir la crédibilité nécessaire pour promouvoir leur projet auprès des banques, fournisseurs, clients, etc.

Néanmoins, si nous nous arrêtions là, nous aurions échoué. Plus que des entreprises, Positive Planet ADAM crée des entrepreneurs : des personnes qui tombent mais se relèvent, des personnes capables de prendre en main leur avenir, d’entreprendre pour créer leur emploi et parfois celui des autres. Une entreprise peut fermer. Un entrepreneur, lui, l’est pour toute sa vie.

C’est au travers d’un accompagnement à la fois technique et humain qu’il est possible de créer l’alchimie nécessaire qui donne naissance à un entrepreneur. Pourtant seulement 39% des créateurs se font accompagner pour monter leur entreprise alors que la corrélation entre accompagnement et pérennité est clairement démontrée : 66% des entreprises accompagnées sont encore en activité cinq ans après leur création, contre 52% sans accompagnement (dernière étude disponible INSEE Enquête Sine 2007). Parallèlement, les ressources nécessaires à une structure d’accompagnement sont importantes. Si davantage de ressources étaient investies dans ces actions, nous pouvons légitimement imaginer que plus de créateurs en bénéficieraient ce qui favoriserait ainsi la création d’entreprises durables.

La recette miracle anti-chômage n’existe pas, elle est le fait d’actions individuelles quotidiennes qui ont lieu sur le terrain, en bas de chez nous. Des actions qui favorisent l’émergence d’une économie positive, celles qui rappellent à chacun qu’être au chômage n’est pas une fatalité et que partout autour de nous nous avons des Fatima et des François ; ces talents qui ne demandent qu’à éclore.

Sylvaine Falque, vice-présidente de Positive Planet ADAM.

_________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Du 13 au 17 septembre 2016, la 5ème édition du Positive Economy Forum au Havre, rassemble 200 intervenants français et internationaux (chefs d’entreprises, entrepreneurs sociaux, responsables politiques, scientifiques, artistes etc.). Plus d’infos ici : http://positiveeconomy.co/fr/ 

 Source

Commenter cet article

Archives