Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Depuis un mois, les médias russes demandent à la population s'il elle est prête à une guerre nucléaire

Publié par MaRichesse.Com sur 15 Octobre 2016, 09:41am

Catégories : #RUSSIE, #GUERRE

Depuis un mois, les médias russes demandent à la population s'il elle est prête à une guerre nucléaire
"Si elle doit arriver, chacun de vous doit savoir où l'abri atomique le plus proche se trouve. Il est préférable de le savoir maintenant", suggérait un reportage sur la chaîne publique russe NTV.
 
La principale émission d'affaires publiques de Russie, animée par un présentateur connu par les critiques comme étant le propagandiste en chef du pays, a récemment passé deux heures à avertir que la Russie allait se défendre avec des armes nucléaires. "Nous avons subi un abus américain en Syrie", un "comportement impudent" des États-Unis envers la Russie qui peut maintenant prendre des"dimensions nucléaires", a-t-il dit.
 
L'anti-américanisme n'est pas rare sur le réseau de nouvelles d'Etat, avec un penchant pour l'apocalyptique. Mais plus remarquable que l'intensité des avertissements a été la façon dont les ministères russes ont rejoint ce ton alarmiste au cours des dernières semaines. Depuis septembre, la Russie a mené un exercice à l'échelle nationale de la défense civile, impliquant prétendument 40 millions de personnes afin de les préparer à des catastrophes, parmi elles des retombées nucléaires. L'armée russe a annoncé qui dirigera le pays en cas de guerre et a mené un exercice de simulation dans le sud.Le gouverneur de Saint-Pétersbourg a précisé les rations de pain auxquelles les gens pouvaient s'attendre si la Russie faisait l'objet d'attaques (300 grammes pour 20 jours).
 
Encore plus crûment, la Russie a annoncé cette semaine qu'elle déplaçait des missiles balistiques à capacité nucléaire dans son enclave d'Europe du Nord, à Kaliningrad, en les mettant à distance de frappe des capitales occidentales.
 
"C'est ridicule", a déclaré Aleksander Baunov, analyste au Centre Carnegie de Moscou. "Il n'y a pas de préparation à la guerre." [le "Centre Carnegie" fait la promotion des intérêts des États-Unis sur la scène internationale...].
 
Comme d'autres observateurs russes, il a déclaré que les reportages et les exercices atomiques peuvent avoir plusieurs objectifs, mais aucun d'entre eux ne visait à préparer la population à un conflit majeur. [bien sûr!]
 
De plus, lui et d'autres analystes ont dit, que le discours de guerre ne semble pas avoir eu beaucoup de traction parmi les Russes, puisque l'anti-américanisme n'est pas particulièrement élevé parmi les gens ordinaires. Il croit qu'il est limité au discours officiel.
 
Baunov ne pense pas que l'exercice de défense civile ou les reportages télévisés visaient précisément les Russes, mais plus à l'étranger, destinés à dissuader d'autres pays d'interférer avec la campagne militaire de la Russie en Syrie ou en répondant trop fortement à l'ingérence russe présumée dans les élections américaines.
 
Les chances d'une véritable confrontation militaire entre la Russie et les Etats-Unis ont augmenté de façon spectaculaire depuis que Washington a indiqué qu'il envisageait de lancer des frappes aériennes contre les forces du président syrien Bachar al-Assad, afin de stopper son bombardement brutal d'Alep et de pousser Moscou et Assad à la table des négociations. Le Ministère de la Défense de la Russie a carrément mis en garde les Etats-Unis de ne pas intervenir, menaçant d'abattre tout avion ciblant les forces d'Assad.
 
Traduction partielle de l'article trouvé sur:

http://abcnews.go.com/International/russian-television-warns-nuclear-war-amid-us-tensions/story?id=42773541

 

 

 

 

Lu ici

Commenter cet article

Archives