Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Démantèlement d’un réseau de recel de véhicules lourds

Publié par MaRichesse.Com sur 5 Octobre 2016, 09:34am

Catégories : #CANADA, #FAITSDIVERS

Démantèlement d’un réseau de recel de véhicules lourds

Une opération policière d’envergure a permis de mettre un terme aux activités d’une organisation criminelle très active dans les vols de véhicules lourds et le trafic de stupéfiants, mercredi, dans la grande région métropolitaine.

Au total, 19 suspects âgés de 27 à 57 ans ont été épinglés lors de la frappe, qui s’est déroulée à Saint-Jean-sur-Richelieu, Saint-Amable, Beloeil, Sainte-Julie, Longueuil et La Prairie en Montérégie, ainsi qu’à Saint-Donat et Saint-Esprit dans Lanaudière.

Les forces de l’ordre avaient le réseau criminel dans le collimateur depuis déjà trois ans. Mais l’année dernière, les policiers ont décidé de mettre les bouchées doubles en réunissant des enquêteurs de différents services de police pour démanteler le réseau criminel très bien structuré.

L’enquête a permis d’établir que le commerce de recyclage de métal et de véhicule Métaux Saint-Jean, à Saint-Jean-sur-Richelieu, était la plaque tournante des activités criminelles de l’organisation.

 

«Les véhicules lourds volés étaient transportés chez Métaux Saint-Jean et c’est à cet endroit qu’ils étaient découpés, a dit en conférence de presse le lieutenant Éric Stevens, porte-parole de la Sûreté du Québec. Les pièces des tracteurs routiers étaient revendues, tandis que les remorques étaient découpées pour la vente de métal.»

Selon les autorités, les membres du réseau criminel avaient également une façon bien particulière de faire disparaître les preuves de leur production de stupéfiants.

 

«Par exemple, les retailles des plants de cannabis et l’équipement servant à la production étaient emmenés au commerce Métaux Saint-Jean, où ils étaient placés dans des véhicules. Ceux-ci étaient ensuite compressés et transportés à la fonderie», a expliqué le lieutenant Stevens.

Le propriétaire du commerce, Patrick Daraîche, a été identifié par les autorités comme étant la tête dirigeante présumée de l’organisation. Son frère Steve était son bras droit et s’occupait du volet des stupéfiants du réseau, a révélé la police.

Les 18 perquisitions menées au cours de la journée de mercredi ont permis la saisie de plusieurs plants de cannabis, de 5000$ en argent, de trois armes à feu, ainsi que de coffres-forts qui devront être ouverts par des spécialistes.

Ces saisies s’ajoutent à celles effectuées durant l’enquête, dont 65 kg de cocaïne ayant été trouvés dans les locaux de Métaux Saint-Jean. La valeur de revente sur le marché noir est estimée à 3 millions de dollars.

Tous les suspects appréhendés font face à diverses accusations en matière de stupéfiants et de recel, notamment. 

 Source

Commenter cet article

Archives