Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Comment gérer un collègue flemmard

Publié par MaRichesse.Com sur 23 Octobre 2016, 08:21am

Catégories : #ASTUCES, #RELATIONS, #TRAVAIL, #EMPLOI, #DEVELOPPEMENT

Comment gérer un collègue flemmard

Ce n’est jamais agréable – et toujours délicat – d’avoir à subir la négligence des autres. Quand un collègue part tôt, ne respecte pas les échéances et traite un dossier à la légère, il peut être difficile de trouver les bons mots et les bons actes pour faire face à la situation. Devriez-vous l’aborder de front? En parler à votre patron ? Ou éviter de vous mêler ?

Ce que disent les experts

Nous avons tous déjà travaillé avec quelqu’un qui ne fait pas sa part de boulot — un collègue qui passe sa journée sur Facebook, prend une pause déjeuner de deux heures et ne tient jamais ses délais. Mais, aussi irritant que ce soit, vous ne devriez pas faire la police sauf si ce relâchement affecte concrètement votre travail. « Vous devez éviter de vous tailler une réputation de délateur », affirme Allan R. Cohen, professeur de management à Babson College et auteur deInfluence Without authority. Susan David, fondatrice du Harvard-MacLean Institute of coaching, approuve : « Si la flemmardise de votre collègue n’impacte pas votre capacité à faire votre travail, ou votre capacité à progresser dans l’organisation, laissez tomber et concentrez-vous sur vos propres objectifs. » Mais si votre travail souffre à cause du comportement de votre collègue, il faut agir. Voici comment.

Mettez-vous à sa place

Avoir affaire à un collègue qui ne donne pas le meilleur de lui-même peut être frustrant, mais ne présumez pas connaître les causes profondes de son comportement — le relâchement au travail n’indique pas toujours la paresse. « Il peut être lié à un problème à la maison », explique Allan Cohen. Ou provenir de difficultés professionnelles. Peut-être que cette personne a du mal à appréhender une nouvelle mission ou s’approprier de nouvelles compétences. « Le contexte est important », poursuit-il. « Vous ne devez pas faire de suppositions à propos des motivations de cette personne. » Il conseille de mener un travail « d’exploration et d’enquête » avant de faire le moindre mouvement. Et cela inclut une part d’introspection. Mais ne passez pas trop de temps à vous demander s’il faut aborder le problème ou non. Si vous attendez d’être au bout du rouleau, vous augmentez le risque de vous mettre en colère, ce qui risque d’être perçu comme un manque de professionalisme.

 Source

Commenter cet article

Archives