Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Comment éviter les maladies chroniques du foie

Publié par MaRichesse.Com sur 3 Octobre 2016, 12:01pm

Catégories : #SANTE-BIEN-ETRE, #MALADIE, #ASTUCES

Comment éviter les maladies chroniques du foie
Pour le professeur d'hépatologie Victor de Lédinghen, une politique rigoureuse doît être menée pour faire reculer trois facteurs de risque que sont le diabète, l'obésité et l'alcoolisme.

 

Depuis vingt ans en France, le pronostic du cancer du sein est devenu excellent tandis que celui du cancer primitif du foie n'a pas évolué: les chances de survie ne sont toujours que de 10% à cinq ans. Le nombre annuel de nouveaux cancers du foie ne cesse d'augmenter avec près de 10,000 cas chaque année. Et pourtant, le cancer du foie est un cancer qui peut être prévenu puisqu'il survient dans plus de 80% des cas chez des personnes qui ont une maladie chronique du foie. Les hépatologues français, qui se réunissent à Bordeaux du 28 septembre au 1er octobre à l'occasion des 40 ans de la Société française d'hépatologie (AFEF), sont unanimes: le temps est venu d'agir pour prévenir les maladies chroniques du foie et améliorer le dépistage précoce du cancer du foie chez les populations à risque. Les trois principales causes de maladies chroniques du foie sont les hépatites virales, le syndrome métabolique (surpoids, obésité, diabète, dyslipidémie) et la consommation excessive d'alcool.

Depuis trois ans, les hépatites chroniques C peuvent être facilement guéries grâce à de nouveaux médicaments, très efficaces et bien tolérés. Une diminution progressive de l'importance de cette maladie est donc envisageable à moyen terme. Par contre, avec plus de 300.000 personnes infectées, le nombre de patients atteints d'hépatite chronique virale B ne cesse d'augmenter alors qu'il existe un vaccin efficace et sans danger. En mars dernier, après dix-sept ans d'instruction, la justice a rendu un non-lieu dans l'enquête sur le vaccin contre l'hépatite B en concluant à l'absence de «causalité certaine» entre cette vaccination et l'apparition de pathologies neuro-dégénératives.

Marcher tous les jours

Une vraie politique vaccinale doit maintenant être mise en place en France chez les enfants pour arriver à éradiquer cette maladie comme cela a pu être le cas pour la variole ou le tétanos. À Taïwan, par exemple, la vaccination systématique des enfants depuis les années 1980 a permis une diminution spectaculaire du nombre de cancers du foie dans ce pays, qui était pourtant ravagé par cette maladie à la fin des années 1970. Que ce soit pour l'hépatite B ou l'hépatite C, il existe encore de nombreuses personnes qui ignorent qu'elles sont porteuses d'un tel virus. Il est essentiel de renforcer le dépistage, notamment auprès des sujets à risque comme les migrants ou les usagers de drogues.

Un nombre croissant de maladies chroniques du foie et de cancers du foie sont dus au syndrome métabolique dont la prévalence augmente régulièrement en France: surpoids, diabète, obésité, hypertension, dyslipidémie en sont les principales causes. Et pourtant, la prévention du syndrome métabolique est simple avec des bénéfices non seulement sur le foie, mais aussi sur le cœur, les articulations ou le risque de cancer. L'activité physique doit être une priorité de 7 à 77 ans. Il suffit de marcher tous les jours, de prendre les escaliers plutôt que les escalators, d'aller faire ses courses sans prendre la voiture. Ces moyens de prévention sont simples, peu coûteux et efficaces. Les messages et les actions pour limiter la consommation de sucres doivent être multipliés notamment auprès des adolescents mais aussi des parents pour qu'ils éduquent leurs enfants à une alimentation équilibrée dès leur plus jeune âge. Des mesures faciles à mettre en place: réserver les sodas aux jours de fête, limiter les glaces, supprimer les bonbons des sacs à dos des enfants, rendre ludique la consommation de fruits et de légumes au sein des établissements scolaires… Et l'intérêt de ces mesures est qu'elles sont à coût nul pour les finances de l'État. Il en est de même pour les adultes: qu'attendons-nous pour aider les entreprises à mettre à disposition des salariés des salles de sport et favoriser les rencontres avec une diététicienne en médecine du travail chez les sujets à risque?

Pour une politique responsable vis-à-vis de l'alcool

Dans notre pays, comme dans de nombreux autres pays européens, la consommation d'alcool est un véritable fléau. Plus de 4 millions de Français sont des consommateurs excessifs et le «binge-drinking» (beuverie express) se développe de plus en plus, chez les adolescents et les jeunes adultes. Près de 50,000 personnes décèdent chaque année d'une cause en lien direct ou indirect avec l'alcool: accidents de la route, cancers ORL, cirrhose et cancers du foie. La place de l'alcool en France est majeure par son côté convivial mais aussi malheureusement du fait d'intérêts économiques, financiers et politiques très importants. Il est temps de mettre en place une politique responsable pour prévenir les maladies en lien avec l'alcool: fixer à 0 g/l l'alcoolémie au volant comme l'ont déjà fait certains pays européens, renforcer les actions d'information dans les collèges et les lycées, mettre en place systématiquement le repérage précoce de la consommation excessive d'alcool en médecine scolaire et médecine du travail… Qui, parmi les futurs candidats à l'élection présidentielle, osera proposer une politique vraiment responsable vis-à-vis de l'alcool?

Il est possible de prévenir les maladies chroniques du foie par des mesures simples à mettre en place: il suffit d'avoir une hygiène de vie équilibrée, ce qui n'est pas antinomique avec le fait d'apprécier les richesses de la gastronomie française. Ce principe élémentaire n'est pas nouveau puisque, au VIe siècle avant Jésus-Christ, Pythagore écrivait dans les vers d'or: «Ne néglige pas ta santé: donne à ton corps, mais avec modération, le boire, le manger, l'exercice. La mesure que je te prescris est celle que tu ne saurais passer sans te nuire.» 

 Source

Commenter cet article

Archives