Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Comment Alain Juppé conforte son avance sur Nicolas Sarkozy

Publié par MaRichesse.Com sur 14 Octobre 2016, 08:00am

Catégories : #POLITIQUE, #FRANCE, #TV

Comment Alain Juppé conforte son avance sur Nicolas Sarkozy

Les principaux enseignements

• Les résultats de cette étude indiquent que 2,6 à 3,1 millions de Français participeraient à la primaire organisée par Les Républicains. Cette participation serait supérieure à celle observé le 9 octobre 2011 lors du premier tour de la primaire organisée par le Parti socialiste (2 661 231 électeurs), ce qui confirmerait l’intérêt des sympathisants de la droite et du centre pour cette procédure de désignation nouvelle dans leur culture politique.

 

image: http://www.atlantico.fr/sites/atlantico.fr/files/u56844/2016/10/1_0.png

 

• Le profil de l’électeur de la primaire est masculin (60% d’hommes contre 40% de femmes) et âgés (41% des électeurs potentiels ont plus de 65ans).

 

 

 

Notons également que si les électeurs de la droite (57%) et du centre (11%) constituent logiquement plus de deux tiers des électeurs qui se déplaceront le 20 novembre prochain, les électeurs du Front national (13%) et les électeurs de gauche (8%) constitueront un cinquième de l’électorat.

 

 

image: http://www.atlantico.fr/sites/atlantico.fr/files/u56844/2016/10/methodo2.png

 

• Les intentions de vote mesurées pour le premier tour confirment l’avance d’Alain Juppé. Crédité d’un score de 42%, le maire de Bordeaux devance de près de 15 points Nicolas Sarkozy (28%). L’ancien Premier ministre et l’ancien Président de la République sont ainsi parvenus à instaurer une forme de duel et à reléguer les autres candidats au second plan. En troisième position, Bruno Le Maire n’obtient que 13% des réponses, devançant de 2 points François Fillon (11%). Nathalie Kosciusko-Morizet (4%), Jean-François Copé (2%) et Jean-Frédéric Poisson (moins de 1%) ne parviennent pas pour l’instant à dépasser la barre symbolique des 5% d’intentions de vote.

 

image: http://www.atlantico.fr/sites/atlantico.fr/files/u56844/2016/10/2_0.png

 

• L’électorat d’Alain Juppé est plus masculin (45% chez les hommes contre 33% chez les femmes) et plus âgé (45% chez les électeurs de plus de 65 ans) que celui de Nicolas Sarkozy qui séduit davantage les femmes (32% contre 28% chez les hommes) et les jeunes (il est le candidat le plus cité par les personnes âgées de 18 à 34 ans, 36%).

 

image: http://www.atlantico.fr/sites/atlantico.fr/files/u56844/2016/10/3_0.png

 

• En termes de sympathie partisane, on observe également un clivage très marqué entre les soutiens des deux principaux candidats. Alain Juppé est soutenu par une large majorité d’électeurs de gauche (58%) et du centre (72%), tandis que Nicolas Sarkozy le devance de peu parmi les sympathisants des Républicains (37% contre 34%) et les proches du Front national (27%). Notons cependant que parmi les sympathisants du parti présidé par Marine Le Pen, 22% voteraient pour Alain Juppé et 23% en faveur de Bruno Le Maire.

 

image: http://www.atlantico.fr/sites/atlantico.fr/files/u56844/2016/10/4_0.png

 

 

image: http://www.atlantico.fr/sites/atlantico.fr/files/u56844/2016/10/5_0.png

 

• Au second tour, si l’élection avait lieu aujourd’hui, Alain Juppé l’emporterait largement sur Nicolas Sarkozy (62% des intentions de vote contre 38%). Ce score se situe à un niveau équivalent à celui enregistré en mai dernier (63% pour Alain Juppé et 37% pour l’ancien Président de la République).


Source 

 

Commenter cet article

Archives