Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Armement : la Pologne annule une commande de 50 hélicoptères pour 3,14 milliards d'euros

Publié par MaRichesse.Com sur 5 Octobre 2016, 06:27am

Catégories : #ECONOMIE, #MONDE

Armement : la Pologne annule une commande de 50 hélicoptères pour 3,14 milliards d'euros

Neuf jours avant la visite de François Hollande en Pologne, Varsovie vient d'annoncer l'annulation d'une commande de 50 hélicoptères à Airbus Helicopters pour un montant de 3,4 milliards d'euros. «Les divergences dans les positions de négociations des deux parties ont rendu impossible un compromis, ainsi la poursuite des négociations devient sans objet», explique un communiqué officiel du ministère polonais du développement. 
 

En réalité, cette annonce n'est pas réellement une surprise. Dès janvier, la Pologne jugeait «très probable» l'annulation de ce contrat. Cet accord avait été conclu par le précédent gouvernement polonais, battu aux législatives d'octobre 2015 par le parti Droit et Justice (PiS), eurosceptique. Or, le PiS a déclaré à plusieurs reprises que sa préférence allait à un constructeur acceptant de produire localement les appareils. 

 

En concurrence avec Sikorsky et AgustaWestland

 

En mai 2015, Varsovie avait sélectionné Airbus Helicopters face à l'américain Sikorsky et à l'anglo-italien AgustaWestland pour fabriquer ses 50 hélicoptères Caracal de transport. Des appareils militaires conçus utilisés notamment dans les conflits au Liban, en Afghanistan, au Mali et en Libye.

 

 
 

 

 

A cette époque, Airbus avait promis de faire de la Pologne son cinquième pilier européen, aux côtés de la France, de l'Allemagne, de l'Espagne et du Royaume-Uni. L'industriel avait promis de créer 3 550 emplois sur place et proposé de conditionner ce contrat à des partenariats industriels sur de futurs programmes civils ou militaires. Turbomeca avait promis d'assembler ses turbines à sur place et Safran, l'équipementier aéronautique a déjà ouvert en janvier une usine dans le sud-est de la Pologne, d'une surface de 8000 m2, qui emploie plus de 100 personnes.  

 

Selon le gouvernement polonais, «l'interlocuteur n'a pas présenté de proposition répondant à l'intérêt économique et la sécurité de l'Etat polonais», ajoute le communiqué. Le gouvernement de Varsovie pourrait se retourner vers Sikorsky et AgustaWestlandvers, qui possèdent déjà des usines sur place. Airbus Helicopters n'a pas fait de commentaires dans l'immédiat. 

  leparisien.fr

Commenter cet article

Archives