Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


5 phrases que les végétariens entendent tout le temps

Publié par MaRichesse.Com sur 1 Octobre 2016, 20:05pm

Catégories : #5-TRUCS-A-SAVOIR, #NUTRITION, #ALIMENT

5 phrases que les végétariens entendent tout le temps

En ce samedi 1er octobre, Journée mondiale des végétariens, Jhade Montpetit est partie à la rencontre d'une famille de végétariens de l'Outaouais. Marie-Claude Morin est la maman de trois enfants et aussi l'auteure du livre de recettes L'Express végétarien.

Marie-Claude se décrit comme un « bébé des années 1970 », avec tout ce que cela implique comme habitudes alimentaires. « Donc un bébé du rôti de porc du dimanche soir, du pâté chinois steak-blé d'Inde-patate et du jambon cuit pour célébrer Pâques », précise-t-elle dans un éclat de rire.

 

Pour autant, son aversion relative pour la viande remonte à son enfance. À l'époque, venir à bout d'une assiette de chair pouvait lui prendre un certain temps.

Déjà en partant, je n'étais pas beaucoup attirée par la viande et je n'étais pas beaucoup attirée par la texture de la viande.

Marie-Claude Morin

Vous l'aurez compris, Marie-Claude n'est pas née végétarienne. Elle l'est devenue dans sa vie d'adulte à la suite d'un moment qu'elle qualifie de « charnière » : une séparation. Après cette rupture, elle s'est retrouvée à cuisiner pour elle-même, et c'est tout naturellement qu'elle a tourné le dos à la viande.

Aujourd'hui, son conjoint partage son style de vie, et leurs trois enfants mangent comme eux. Comme elle dit, « ce n'est pas une religion », mais elle le voit comme un ingrédient important dans leur éducation.

« Ils sont bien conscients qu'on est végétariens. Ils sont bien conscients qu'ils ne sont pas obligés de l'être, puis que si un jour ils veulent "changer leur capot de bord", ils pourront le faire », explique-t-elle.

Depuis que Marie-Claude s'est mise au végétarisme, elle a souvent eu à défendre cette façon de vivre et de concevoir son alimentation. Voici cinq des questions qu'elle entend le plus souvent.


1. Tu n'as pas peur d'avoir des carences?

Marie-Claude Morin en pleine séance de cueillette
Marie-Claude Morin en pleine séance de cueillette   PHOTO : RADIO-CANADA/ÉLISE DESROCHERS

Marie-Claude dit que c'est le « mythe » auquel elle est confrontée le plus souvent. Elle trouve cette question paradoxale, sachant qu'elle porte une attention particulière à ce qu'elle mange.

Si tu as une alimentation variée, selon moi... Je ne crois pas vraiment aux carences alimentaires.

Marie-Claude Morin

« J'aime beaucoup la phrase du livre de Patricia Tulasne qui dit : "La seule carence dont peut souffrir un végétarien est une carence de maladies" », souligne-t-elle

Selon elle, la clé, c'est de miser sur la variété et le « gros bon sens ». Par exemple, pour apporter des protéines à l'alimentation de ses enfants, elle inclut des œufs dans leurs repas.

2. Tu le prends où, ton fer?

Des céréales, des noix et des fruits séchés sur l'étagère de la cuisine de Marie-Claude Morin
Des céréales, des noix et des fruits séchés sur l'étagère de la cuisine de Marie-Claude Morin   PHOTO : RADIO-CANADA/ÉLISE DESROCHERS

Cela rejoint les mythes sur les carences dont peuvent souffrir les végétariens. Marie-Claude soutient qu'elle ne se pose jamais cette question.

« Quand j'ai accouché de mon troisième enfant, j'ai dû subir une prise de sang. Et, ô surprise, je n'avais même pas de carence de fer! », raconte-t-elle. « Comme quoi, on mise peut-être trop d'importance là-dessus. »

3. Tu fais quoi avec le tofu?

Marie-Claude Morin sort du tofu de son réfrigérateur
Marie-Claude Morin sort du tofu de son réfrigérateur   PHOTO : RADIO-CANADA/ÉLISE DESROCHERS

Le tofu semble susciter bien des interrogations sur l'alimentation des végétariens. Les façons de l'apprêter aussi. Quand on lui demande ce qu'elle en fait, Marie-Claude ne peut pas s'empêcher de répondre malicieusement.

« Je le cache. Pas dans mes recettes... Dans ma maison!!! Sinon mes enfants le dévorent », clame-t-elle.

Je le cuisine en sauté avec de la sauce soya, émietté dans les tacos ou une sauce à spaghetti, dans mes mijotés aux légumes.

Marie-Claude Morin

Elle précise qu'elle l'achète frais, auprès d'une entreprise spécialisée de Gatineau.

4. Tu ne dois pas savoir quoi cuisiner?

Un plat préparé par Marie-Claude Morin
Un plat préparé par Marie-Claude Morin   PHOTO : RADIO-CANADA/ÉLISE DESROCHERS

Marie-Claude affirme que les gens pensent souvent à tort qu'un végétarien ne mange que des salades.

« Et pourtant, mes végé-burgers sont excellents, tout comme mon pâté chinois au tofu et mes tartes de légumineuses aux tomates », fait-elle valoir.

Mais elle ajoute que comme tout le monde, il lui arrive de manquer d'inspiration. Dans ces cas-là, elle retourne voir ses livres de recettes afin d'y puiser des idées pour ses légumes.

5. Ça ne te manque pas, la viande?

Des fruits et des légumes sur la table de la cuisine de Marie-Claude Morin
Des fruits et des légumes sur la table de la cuisine de Marie-Claude Morin   PHOTO : RADIO-CANADA/ÉLISE DESROCHERS

Bien que la consommation de viande rouge soit en chute libre au Canada depuis 50 ans, ceux qui s'abstiennent d'en manger font néanmoins l'objet d'incompréhension, selon Marie-Claude.

Les gens qui aiment vraiment la viande, c'est difficile pour eux de concevoir que tu puisses avoir décidé d'adopter un mode de vie où la viande n'est pas là.

Marie-Claude Morin

« En ce qui me concerne, je n'ai pas de souvenirs transcendants reliés à la viande », rappelle Marie-Claude.

Elle dit même que cela fait tellement longtemps qu'elle n'en a pas mangé, qu'elle a presque oublié jusqu'au goût d'un steak. 

 Source

Commenter cet article

Archives