Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


11 innovations qui pourraient sauver des millions de vies d'ici 2030

Publié par MaRichesse.Com sur 15 Octobre 2016, 02:00am

Catégories : #SANTE-BIEN-ETRE, #SCIENCE

Les Nations unies se sont fixées comme ambitieux objectif de mettre fin à la mortalité infantile d'ici 2030 et de réduire drastiquement la mortalité en couche. Cela n'a pourtant rien d'utopique selon les experts.

11 innovations qui pourraient sauver des millions de vies d'ici 2030

L'ONG Path a sélectionné onze inventions pas forcément spectaculaires qui pourraient permettre d'atteindre cet objectif et sauver près de 6 millions de vies dit Business insider.

1) Créer de nouvelles formes d'oxytocin.

Ce médicament permet d'empêcher une hémorragie trop importante lors de l'accouchement. Or celui-ci n'est souvent pas disponible dans les régions reculées puisqu'il doit être injecté en intraveineuse et gardé au frais. Une version qui résiste à la chaleur et qui pourrait être administrée sans aiguilles est prévue pour 2022.

2) Des kits low-cost pour la thérapie utérine par ballonnet

Lorsque les femmes souffrent d'une hémorragie, les médecins et infirmières utilisent la technique du ballon qui lorsqu'il est gonflé fait pression sur les parois de l'utérus et stoppe les saignements. Toujours selon l'ONG, un simple préservatif gonflé avec de l'eau propre via un cathéter pourrait faire l'affaire dans 85% des cas si c'est réalisé avec du matériel adéquat.

3) De nouveaux outils pour détecter la prééclampsie

La prééclampsie est relativement courante et est souvent associée à une pression artérielle élevée. Elle touche 5% des femmes enceintes. Ces deux symptômes sont les principales causes de mortalité en couche. Elles peuvent pourtant être détectées en suivant la pression sanguine ou en analysant les biomarqueurs. Des outils de mesures moins chers devraient être lancés l'année prochaine sur le marché.

 

4) Des réanimateurs néonataux low-cost

Un nouveau-né sur 10 aurait besoin d'être aidé pour qu'il commence à respirer. L'équipement qui permet cela n'est pas toujours disponible et cela entraîne parfois la mort du nourrisson. L'idéal serait un masque facile à utiliser et réutilisable. Il pourrait être développé dès l'année prochaine dit l'ONG.

5)Un antiseptique bon marché pour le cordon ombilical

La Chlorhexidine est un antiseptique bon marché. Il est utilisé depuis des années, mais n'est utilisé pour nettoyer le cordon que depuis peu. Avec moins de 50 cents de dollars par dose cela pourrait sauver des centaines de milliers de bébés qui meurent par infection suite à la coupure du cordon ombilical.

6) Encourager le peau-à-peau, aussi appelé la position kangourou

En posant le bébé sur sa mère juste après la naissance cela l'aide à se calmer et à garder sa température et stimule l'allaitement. Les deux derniers aspects sont souvent cruciaux dans les pays en développement.

7) Du riz renforcé en nutriments et vitamines

PATH est en train de développer un riz fortifié baptisé Ultra Rice. Qui aurait exactement le même goût que le riz classique.

8) créer des chlorinateurs pour traiter des petites surfaces d'eau

L'accès à l'eau potable est un des enjeux majeurs dans les pays du tiers monde. Or dans 65 % des cas, il utilise une source d'eau commune. Dans 23% de ces cas, on pourrait installer un purificateur d'eau. Ce qui pourrait à son tout faire baisser les diarrhées chroniques de 84%.

9) Mieux diagnostiquer les pneumonies infantiles

La pneumonie est la maladie qui tue le plus d'enfants de moins de 5 ans. Mais elle n'est pas toujours facile à diagnostiquer. C'est pourquoi il faudrait développer des outils bon marché qui permettent des mesurer le taux d'oxygénation des enfants. Les recherches pour développer de tels appareils sont en cours et suivies de près par l'Unicef.

10) une dose unique contre la malaria

Les cas de malaria ont baissé de 57 % ces 15 dernières années. Mais dans certaines régions du globe, la maladie est devenue résistante aux traitements classiques. Au point qu'on estime que d'ici 2030, pour 40% des cas de malaria il faudra trouver un traitement alternatif. Et idéalement il devrait s'agir d'une mono dose. Path estime qu'un tel médicament est envisageable pour 2022.

11) développer les contraceptifs injectables

Pour l'instant ces contraceptifs sont uniquement disponibles en clinique. Mais un nouveau produit, le Sayana Press, propose une dose moins élevée et dans des seringues à usages unique facile d'utilisation. Elles pourraient même éventuellement être utilisées par les femmes elles-mêmes. Ce produit pourrait sauver plus de trois millions de vies puisque l'accès aux contraceptifs est l'une des principales armes contre la mortalité infantile, mais aussi de celles des mères en leur permettant d'espacer les grossesses.

 Source

Commenter cet article

Archives