Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


10 choses à savoir sur le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe

Publié par MaRichesse.Com sur 1 Octobre 2016, 08:49am

Catégories : #INSOLITE

10 choses à savoir sur le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe
Dimanche, l’hippodrome de Chantilly accueille le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe, une course considérée comme la meilleure course du monde de galop. Cet événement rassemble environ un milliard de téléspectateurs dans le monde et 35.000 personnes sont attendues sur l’hippodrome. L’Arc, telle que la course est surnommée, disputera cette année sa 95ème édition. Voici dix choses à savoir sur ce monument des courses hippiques.

La meilleure course du monde

 

Ce n’est pas une question de chauvinisme ou de fierté exagérée : le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe est la meilleure course du monde, celle qui fait rêver, celle que tout le monde rêve de remporter. Elle mérite ce titre : il y a un classement international qui permet de classer les courses et d’établir leur niveau grâce à des ratings, soit des sortes de notes, données aux chevaux l’ayant couru. Et le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe arrive en tête de ces classements, devant les plus belles courses européennes, mais aussi celles des Etats-Unis, Australie, Japon ou encore Hong Kong. Elle doit cela au fait qu’elle attire les meilleurs chevaux français, anglais, irlandais et allemands, tout comme régulièrement des concurrents japonais. 

 

Un Arc historique à Chantilly

 

Pour la première fois de son existence, le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe va se disputer sur l’hippodrome de Chantilly, surnommé l’hippodrome des Princes de Condé. Pourquoi ? Parce que Longchamp, lieu historique de la course, est actuellement en train d’être reconstruit et ne rouvrira pas ses portes avant fin septembre 2017. Il est d’ores et déjà prévu que l’Arc 2017 se déroule à Chantilly, par soucis d’organisation et de sécurité. Chantilly accueille déjà les célèbres Prix du Jockey Club et Prix de Diane Longines. C’est l’un des plus beaux hippodromes du monde, avec une piste longeant les Grandes Ecuries du château de Chantilly. Le château est d’ailleurs visible depuis le champ de course, en arrière-plan. Chantilly est surnommée la Capitale du Cheval. Elle doit cela au fait que, en plus de l’hippodrome, elle héberge le plus grand centre d’entraînement de chevaux de course de galop de France. 

 

 

Une course créée en 1920

 

La première édition du Prix de l’Arc de Triomphe s’est déroulée en 1920. C’est une course qui a déjà une longue histoire mais qui reste jeune. Par exemple, le Prix du Jockey Club a été créé en 1836, le Prix de Diane en 1843 et le Derby d’Epsom, l’une des plus grandes courses anglaises, en 1780. Le Prix de l’Arc de Triomphe a aussi été annulé durant deux années : en 1939 et en 1940, à cause de la Seconde Guerre Mondiale. 

 

Cinq millions d’euros en jeu

 

Le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe est la course de galop sur gazon la plus richement dotée au monde. Elle propose en effet une allocation totale de cinq millions d’euros, partagée entre les cinq premiers. Le gagnant de la course empoche 2.857.000 euros, le deuxième 1.143.000 euros, le troisième 571.500 euros, le quatrième 285.500 euros et le cinquième 143.000 euros. 

 

Cette allocation extrêmement élevée a été permise par l’arrivée du Qatar comme sponsor de la course en 2008. L’allocation, auparavant de deux millions d’euros, a été multipliée par deux et propulsée à quatre millions d’euros, avant de passer ensuite à cinq millions. La course la plus richement dotée du monde reste actuellement la Dubai World Cup, disputée à la fin du mois de mars à Dubaï et proposant dix millions d’euros d’allocation. La Dubai World Cup est très différente de l’Arc car elle se dispute non pas sur l’herbe, mais sur une surface nommée le dirt. C’est un sable très profond que l’on ne trouve pas en Europe et utilisé principalement aux États-Unis. On ne retrouve donc pas les mêmes chevaux au départ de l’Arc ou de la Dubai World Cup, car les sols différents demandent des aptitudes particulières.

 

Une distance de 2.400 mètres

 

Le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe est une course de 2.400 mètres. C’est une distance exigeante, qui demande un cheval capable à la fois d’avoir l’endurance nécessaire pour tenir, mais aussi une vraie capacité d’accélération. Il faut savoir sprinter dans les 600 derniers mètres de course pour remporter un Arc, à une vitesse avoisinant les 60 km/h. Le cheval d’Arc doit être un athlète complet.

 

Le record : 2’24’’49

 

En 2011, l’allemande Danedream a remporté le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe en deux minutes, vingt-quatre secondes et quarante-neuf centièmes. C’est le record de la course. Cela a été possible pour différentes raisons, la première étant que Danedream était une championne. Une autre est raison est qu’il faisait très beau – et très chaud – cette année là en septembre et début octobre. La piste était ferme et rapide, donc plus propice à la vitesse qu’un sol humide dans lequel les sabots s’enfoncent. Le record peut-il être battu cette année ? Peut-être, mais ce serait sur la piste de Chantilly, différente de celle de Longchamp… Et ce ne serait donc pas tout à fait la même chose.

 

56kg et 59,5kg

 

Dans les courses de galop, chaque cheval doit porter un poids défini selon la course à laquelle il participe. Dans le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe, il y a deux poids de base : 56kg et 59,5kg. Les chevaux de 3 ans portent 56kg et les chevaux de 4 ans et plus 59,5kg. C’est ce que l’on appelle le poids pour âge : à 3 ans, les chevaux n’ont pas encore terminé leur croissance et sont moins forts et puissants que leurs aînés. Pour qu’ils puissent les affronter en les regardant droit dans les yeux, ils portent donc moins de poids. 

 

En plus du poids pour âge, il y a le poids pour sexe. Même raisonnement : les femelles sont naturellement moins puissantes que les mâles et ont donc droit à un kilo et demi de décharge. Ainsi, une femelle de 3 ans porte 54,5kg, et une femelle de 4 ans et plus 58kg.

 

Sept doublés

 

Il est déjà difficile de remporter le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe. Il faut être le meilleur pour s’imposer. Réussir à remporter deux fois la course est donc un véritable exploit. Seuls sept chevaux ont réussi à remporter deux fois le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe : Ksar, en 1921 et 1922, Motrico, en 1930 et 1932, Corrida, en 1936 et 1937, Tantième, en 1950 et 1951, le crack italien Ribot, en 1955 et 1956, Alleged, en 1977 et 1978… et tout récemment Trêve, en 2013 et 2014. Trêve, qui avait aussi battu en 2013 le record du Prix de Diane Longines, a même tenté le triplé dans l’épreuve. Mais elle a dû se contenter de la quatrième place dans l’Arc 2015.

 

Sea the Stars, seize ans après sa mère

 

Remporter un Prix de l’Arc de Triomphe est difficile mais, pour une jument gagnante de l’épreuve, il est encore plus compliqué de donner naissance à un gagnant d’Arc. C’est ce qu’a réalisé Urban Sea. Gagnante du Prix de l’Arc de Triomphe en 1993, elle a ensuite brillé au haras, donnant plusieurs champions, dont Sea the Stars, qui a remporté le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe en 2009.

 

André Fabre, le recordman

 

André Fabre est l’entraîneur détenteur du record de victoires dans le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe, avec sept victoires. La première a eu lieu en 1987 avec Trempolino et la dernière en 2006 avec Rail Link. En 2015, André Fabre a pris les deuxième et troisième places du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe, avec Flintshire et New Bay. Ce dernier devrait de nouveau courir l’épreuve cette année.  

 Source

Commenter cet article

Archives