Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Work4, quand Facebook permet de trouver un emploi

Publié par MaRichesse.Com sur 15 Septembre 2016, 10:24am

Catégories : #FACEBOOK, #TRAVAIL, #EMPLOI

Work4, quand Facebook permet de trouver un emploi

Avec 1,7 milliard d’utilisateurs dans le monde, Facebook et ses milliards de données personnelles et professionnelles pourrait devenir la première «agence» de recrutement au monde.

La société américaine Work4 y croit et développe depuis 2010 des solutions étonnantes qui permettent de proposer des offres d’emploi pertinentes, publiées directement sur le fil d’actualité d’utilisateurs ciblés. «La problématique actuelle des entreprises est de trouver des candidats pour un travail. Or, Facebook possède un potentiel important en exploitant son offre publicitaire», explique Perrine El Khoury, directrice du business development au siège parisien de cette société.

 

Un système qui intéresse tous les secteurs

Work4 s’est notamment fait le spécialiste pour toucher les candidats passifs – ceux qui ne sont pas en recherche d’emploi –, afin de leur proposer une nouvelle opportunité. Le système repose sur un algorithme qui croise les données qu’un utilisateur laisse sur son profil (âge, ville habitée, profession, employeur), et aussi les données dites comportementales. Ces dernières recoupent les professions de ses amis, les lieux fréquentés, les centres d’intérêt… qui permettent d’affiner les profils.

Depuis sa création, la société a mené plus de 35.000 campagnes de recrutement, surtout aux Etats-Unis et en France. Sa solution touche plusieurs secteurs, comme la restauration avec Burger King, la mode avec Uniqlo ou encore la distribution (Carrefour) et même certains grands cabinets de recrutement comme Hays. «Nous explorons diverses possibilités avec les autres réseaux sociaux, mais aujourd’hui Facebook reste le plus pertinent, d’autant qu’il est entré dans le quotidien et n’est pas seulement utilisé par les early-adopters», conclut Perrine El Khoury. 

 Source

Commenter cet article

Archives