Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Vienne : émeute en cours à la prison de Vivonne, des prisonniers incendient un bâtiment

Publié par MaRichesse.Com sur 12 Septembre 2016, 03:10am

Catégories : #JUSTICE, #FAITSDIVERS

Vienne : émeute en cours à la prison de Vivonne, des prisonniers incendient un bâtiment

Une soixantaine de détenus ont refusé de regagner leurs cellules dans une prison près de Poitiers, lundi après-midi. Des unités d'intervention ont été envoyées sur place pour rétablir l'ordre.

Un incendie a été allumé lundi après-midi par des détenus à la prison de Vivonne, près de Poitiers, dans la Vienne. Des prisonniers ont réussi à dérober un trousseau de clefs à un surveillant pour ouvrir leurs cellules, a indiqué un responsable syndical. La préfecture de la Vienne a confirmé l'absence d'otages.

Des unités d'intervention envoyées sur place. Aucun surveillant n'a été blessé et tous ont pu quitter le bâtiment, qui abrite environ 180 détenus au total, a déclaré Emmanuel Giraud, délégué régional du syndicat FO pénitentiaire pour la Nouvelle Aquitaine. D'après une source pénitentiaire, une soixantaine de détenus ont refusé de regagner leurs cellules. 

Des unités d'intervention spécialisées ERIS (équipes régionales d'intervention et de sécurité), basées à Bordeaux, étaient attendues à la prison pour tenter de rétablir l'ordre. Des gendarmes, des équipes du Samu étaient également sur place, ainsi qu'un hélicoptère survolant le site. 

 
 

"Les détenus sont en train de tout casser." "Les détenus ont mis le feu sur les coursives. La situation est très tendue. Ils sont en train de tout casser à l'intérieur" de la prison, a précisé sur Europe 1 Emmanuel Gaillard, délégué régional FO pénitentiaire. Selon le parquet de Poitiers, les auteurs des faits sont des détenus situés au deuxième étage d'un des bâtiments du centre pénitentiaire. 

On ignorait lundi soir si l'émeute et l'incendie avaient fait d'éventuelles victimes chez les détenus mais certains d'entre eux risquent d'avoir été intoxiqués par l'épaisse fumée noire dégagée par l'incendie, a estimé le syndicaliste. 

 Source

Commenter cet article

Archives