Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Une planète naine de notre système solaire abrite peut-être la vie

Publié par MaRichesse.Com sur 10 Septembre 2016, 09:53am

Catégories : #ESPACE, #VIE

Une planète naine de notre système solaire abrite peut-être la vie

Cérès, une planète naine située dans la ceinture d’astéroïdes entre Mars et Jupiter, a été visitée par la mission Dawn récemment et ce qu’elle recèle surprend tout le monde.

Le premier élément est la présence d’un cryovolcan nommé Ahuna Mons. Un cryovolcan est un volcan de glace, donc un volcan qui crache de l’eau salée, des particules de glace, du méthane ou de l’ammoniac. Les scientifiques croient que Ahuna Mons crache un mélange d’eau et de sel de chlore.

Ahunas n’est pas la seule source d’activité géologique, mais il s’agit de la seule montagne de cette sorte. Elle s’élève à 4000 mètres, ce qui est considérable pour une planète qui est plus petite que notre Lune.

 

Puisqu’il n’y a pas de large objet à proximité (comme la Terre pour la Lune, justement), l’activité géologique révélée par Ahuna proviendrait d’une source de chaleur interne. Notons que Cérès montre également des traces d'atmosphère.

Comme autres signes d’activité géologique, Cérès présente quelques cratères et des traces linéaires suggérant des écoulements ou des crevasses.

Tout ceci pointe vers une direction précise: «On sait qu’il y a de l’eau, et on sait qu’il y a assez de chaleur interne pour que l’eau puisse être sous une forme liquide», affirme Chris Russell, de l'Université de Californie à Los Angeles.

L’eau et la chaleur interne sont des conditions nécessaires pour que la vie, sous forme microbienne, soit possible.

Tadam!

Est-ce le cas pour Cérès? La planète naine y abrite-t-elle la vie? Pour le savoir, il faudra davantage de recherche!

Pour suivre la mission Dawn sur Facebook, c'est ici.

Sources additionnelles: The Space Reporter (en anglais) et Eurekalert (en anglais). 

 Source

Commenter cet article

Archives