Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Une des photographies les plus célèbres de l'histoire serait un montage

Publié par MaRichesse.Com sur 9 Septembre 2016, 17:36pm

Catégories : #PHOTO, #INSOLITE

Une des photographies les plus célèbres de l'histoire serait un montage

out commence en septembre 1936. La guerre entre franquistes et républicains déchire l'Espagne. Robert Capa, photoreporter hongrois, est dans Espejo, un village tenu avec grand mal par les Républicains. Il a été envoyé par des magazines européens pour couvrir le conflit, mais devient vite un partisan des antifascistes et mène sa guerre la caméra à la main.

 

Quitte à faire de la propagande ?

 

C'est en tout cas ce qu'affirme un universitaire espagnol qui a travaillé sept ans sur le cliché le plus célèbre du photographe, "Mort d'un soldat républicain". Cette photographie présente dans tous les manuels scolaires pour illustrer le conflit, qui devait représenter la mort tragique d'un jeune anarchiste lors des combats à Espejo, n'a pas convaincu le professeur José Manuel Susperregui. Il s'appuie sur de nombreux arguments pour justifier l'idée que ce cliché est une "fraude". 

Les premiers sont d'ordre historique : il n'y aurait pas eu de mort à Espejo le 5 septembre, jour où le cliché a été pris. Le militant anarchiste en question serait en plus mort à 50 km d'Espejo, ce que la courbe des chaines montagneuses présente en arrière plan de la photo tend vraiment à confirmer. 

Le front était de plus assez calme à l'époque, ce qui rend l'histoire du cliché dans le feu de l'action un peu moins probable.

 

Les autres sont plus techniques : l'existence de plusieurs clichés de soldats au même endroit (qu'a retrouvé le professeur Susperregui)  qui laisse penser qu'il s'agit d'une mise en scène.

Ses conclusions sont celles-ci : Robert Capa ne trouvant pas de front de guerre actif se serait empressé de forger une série de photo pour honorer son contrat. 

Cependant, cette théorie est contestée par un autre scientifique, l'historien Fernando Penco, qui propose un autre lieu de prise, et affirme même que c'est la compagne de Capa qui s'est chargé du cliché. 

Evidemment, Magnum, la société fondée par Capa et qui défend son œuvre s'est empressé de démentir, affirmant qu'un poing fermé sur la photo prouvait que l'homme ne simulait pas.


Source

Commenter cet article

Archives