Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


«Un joueur qui réfléchit est un joueur dangereux»

Publié par MaRichesse.Com sur 28 Septembre 2016, 00:43am

Catégories : #SPORTS, #SUISSE

«Un joueur qui réfléchit est un joueur dangereux»

- Larry Huras, félicitations pour votre première victoire avec FR Gottéron…

«Oh, vous savez, moi j’ouvre et je ferme la porte. Mais ça, c’était très bien fait ce soir (rires)

- Vous avez d’emblée été contraint d’énormément coacher. Que s’est-il passé durant cette 10e minute de jeu, quand vous sortez Benjamin Conz pour le remplacer par Dennis Saikkonen alors que vous êtes déjà mené 3-1?

«A ce moment-là, il fallait calmer le jeu et calmer les joueurs. Je leur ai fait remarquer que nous dominions le match. On aurait dû marquer huit buts ce soir. Mais vous avez vu ce qu’on leur a donné? Pour perdre des pucks à la ligne bleue, nous étions les champions! Ce sont des choses inacceptables. Il faudra les éliminer le plus rapidement possible. Les joueurs doivent comprendre ça. Je l’ai dit une fois. Après, je serai moins gentil.»

- Le début de match de votre équipe n’était pas loin d’être catastrophique. D’accord avec ça?

«Quand vous jouez en championnat de Suisse ou en Champions League, chaque fois que vous perdez le puck à la ligne bleue adverse, vous risquez de le payer cash. Après, je dois aussi adresser un grand compliment à Red Ice. J’ai trouvé le bloc formé par Berglund, Balej et Lakhmatov très performant. Berglund m’a fait une très bonne impression. Ça, c’est un joueur qui peut jouer en LNA, c’est sûr.»

- Comment avez-vous vécu cette dernière minute de jeu ou Red Ice, avec six joueurs de champs, vous a mis sous haute pression?

«On fait un mauvais choix en dégagent le puck dans leur zone. S’ensuit un engagement dans notre zone et deux grosses occasions. Nous avons fait ce choix. Ce sont des petites choses qu’il faut mettre dans la tête des joueurs. Bon, quand un nouveau coach arrive, il y a beaucoup de changements. Du coup, les joueurs réfléchissent trop plutôt que de jouer. Un joueur qui réfléchit est un joueur dangereux. Il faut mettre les automatismes en place, petit à petit. Commençons par les fondations, soit le jeu défensif. Mais en attaque, il faut être beaucoup plus malin. Tous ces petits gris-gris à la ligne bleue adverse, ce n’est pas acceptable. Il faut les éliminer de notre jeu.»

- Vos joueurs auront-ils congé mercredi?

«Non, il y aura une journée de travail.»

- Parce qu’il y a encore beaucoup à faire…

«Oh oui! Nous aurons un entraînement court, mais intense. Il y aura aussi une séance vidéo, certainement basée sur le positif. Et à ce niveau-là, je retiens le boulot effectué par notre 4e ligne d’attaque avec Rivera, Neuenschwander et Fritsche. Mais j’ai aussi vu des sorties de zone nettement meilleures dès le 2e tiers.» 

(Le Matin)

Commenter cet article

Archives