Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Un Français sur quatre ne boucle pas ses fins de mois

Publié par MaRichesse.Com sur 13 Septembre 2016, 08:44am

Catégories : #FRANCE, #ECONOMIE, #ARGENT

Un Français sur quatre ne boucle pas ses fins de mois

Selon le baromètre Cofidis/ CSA, les Français ont besoin de 464 euros de plus par mois pour vivre « confortablement».

Le pouvoir d'achat des Français est loin de s'améliorer. Selon la 5 ème édition annuelle du baromètre Cofidis/CSA, 26% des Français n'arrivent pas à boucler leur fin de mois. Ils sont de plus en plus nombreux à vivre avec un découvert. Près d'un sur deux (46%) y a recours au moins une fois par an. Un sur cinq se trouve «dans le rouge» chaque mois.

Les Français estiment qu'il leur faudrait 464 euros supplémentaires pour mois pour «vivre confortablement». Cette somme leur permettrait de dépenser davantage en priorité dans les loisirs. Ils investiraient en seconde position dans l'équipement de la maison, en troisième position dans l'habillement et enfin dans l'alimentation.

49% des personnes interrogées expliquent qu'elles doivent recourir au découvertà cause de dépenses incompressibles et de leurs difficultés financières. Et 46% le considèrent comme un outil de gestion budgétaire comme un autre. Le découvert s'élève en moyenne à 360 euros.

«Les Français continuent de considérer le découvert comme un moyen «gratuit» de boucler leur fins de mois. Pourtant, comme un crédit, il est soumis à des intérêts, dont on occulte l'existence», observe Céline François, directrice du marketing de Cofidis. 

 

Puiser dans son épargne

Les difficultés économiques font redouter le pire aux plus fragiles. Un quart de nos compatriotes affirme «glisser vers la pauvreté». 8% se classe dans la catégorie des personnes pauvres. Afin de s'en sortir, 20% des personnes interrogées puisent dans leur épargne pour s'en sortir. 6% s'endette de plus en plus.

Conséquence logique, les Français sont partagés sur l'évolution du pouvoir d'achat. 50% des représentants des classes moyennes inférieures prévoient qu'il va baisser contre 38% qui estiment qu'il va rester stable. Les classes modestes sont moins pessimistes: 47% des Français appartenant à cette catégorie s'inquiètent d'une baisse; 45% tablent sur une stabliité. Les classes moyennes supérieures sont les plus optimistes. 55 % de leurs représentants affirment qu'il ne va pas évoluer. 37% qu'il va reculer. Ce constat explique que seulement 5% des Français affirment réussir à «épargner des sommes importantes». 

 Source

Commenter cet article

Archives