Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Trump ferait fuir les migrants illégaux vers le Québec

Publié par MaRichesse.Com sur 24 Septembre 2016, 17:25pm

Catégories : #TRUMP, #CANADA, #ETATS-UNIS

Trump ferait fuir les migrants illégaux vers le Québec

De plus en plus de migrants illégaux fuient les États-Unis vers le Québec craignant les propos de Donald Trump et forçant la GRC à accroître la surveillance à la frontière, croit un expert.

«Les migrants veulent quitter la situation précaire des États-Unis. Ils voient en Justin Trudeau, un premier ministre beaucoup plus ouvert. Ce sont des gens qui peuvent être inquiétés par le discours de Donald Trump. Il fait souvent des amalgames entre l’immigration, le peuple musulman et le risque de terrorisme», a dit Julien Tourreille, chercheur en résidence à la Chaire Raoul-Dandurand.

Il y a un mois, Donald Trump a présenté son plan de lutte au terrorisme en promettant un «filtrage extrême» des immigrants.

 

À la fin août, Trump a également promis l’expulsion vers leurs pays d’origine de milliers d’immigrants illégaux.

La GRC, en collaboration avec la Sûreté du Québec et l’Agence des services frontaliers, a donc décidé d’augmenter la surveillance de 800 kilomètres de frontière entre Valleyfield et la Beauce.

Dans la forêt

Depuis le début de l’année 2016, les policiers constatent une hausse importante du nombre de migrants illégaux provenant de la Syrie, de l’Irak et de l’Afghanistan qui franchissent la frontière et qui sont laissés par leurs passeurs dans la forêt.

Chaque semaine, ils en interceptent qui sortent du bois et qui demandent de l’aide sur le bord des routes.

Selon la GRC, des réseaux criminels de passeurs tant canadiens qu’américains font de fausses promesses aux migrants, mais les abandonnent aussitôt qu’ils ont passé la frontière entre les États-Unis et le Canada.

«Nous avons déjà trouvé des réfugiés très mal en point, avec le climat du Québec, ces personnes vulnérables ne peuvent pas tenir le coup très longtemps», a rapporté le caporal François Gagnon, de la GRC. 

 

24 heures par jour

La frontière est maintenant surveillée 24 heures par jour, ce qui n’était pas le cas auparavant.

Le caporal Gagnon a confirmé devoir utiliser plusieurs différentes stratégies pour arrêter les criminels et les migrants.

Que ce soit par voie aérienne, maritime ou terrestre, les policiers doivent innover pour être au-devant des groupes criminalisés souvent très avancés dans l’utilisation des différentes technologies. 

 Source

Commenter cet article

Archives