Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Trois questions sur le nouveau train «zéro émission» d'Alstom qui roulera en Allemagne

Publié par MaRichesse.Com sur 21 Septembre 2016, 06:30am

Catégories : #ENVIRONNEMENT, #CLIMAT, #TECHNOLOGIE

Trois questions sur le nouveau train «zéro émission» d'Alstom qui roulera en Allemagne

Alors que toute la France est focalisée sur son site menacé de BelfortAlstom a présenté son tout dernier modèle de train. Le fabricant français a annoncé, mardi 20 septembre à Berlin, que son modèle de train régional ne rejetant aucune émission de CO2 roulera sur le réseau ferré allemand en 2018. Une alternative non polluante aux motrices diesel. France info revient en trois questions sur cette annonce.

1. Comment ça marche ?

D'aspect extérieur, ce Coradia iLint ressemble à un train classique. C'est à l'intérieur de sa motrice que réside le secret de sa propulsion : une pile à hydrogène. L'électricité est produite en combinant de l'hydrogène, stocké dans des réservoirs embarqués, à l'oxygène de l'air, explique Environnement Magazine. S'il vous reste quelques notions de vos cours de physique de quatrième, vous ne serez donc pas surpris d'apprendre que cette réaction produit de l'eau. Terminé, donc, les émissions de diesel.

Pour compléter ce dispositif, le train est également équipé des batteries lithium-ion, qui permettent de fournir un complément de puissance pour les phases d'accélération. Comme pour les voitures électriques, ces batteries sont rechargées pendant les phases d'accélération plus faibles, et pendant les phases de freinage.

2. Sera-t-il aussi performant que les autres trains ? 

C'est un train pas comme les autres, mais qui a les mêmes performances que ses concurrents. Ce train régional est, comme son homologue diesel, doté d'une autonomie de 600 km et capable de rouler à 140 km/h, explique L'Usine Nouvelle. Il pourra transporter jusqu'à 300 voyageurs, dont la moitié en places assises.

Si Alstom ne dévoile pas son prix, le constructeur français affirme que le Coradia iLint sera moins cher que le coût d’électrification d’une ligne aujourd’hui parcourue par des trains diesel.

3. Mais pourquoi ce train n'est pas produit en France ?

Il ne vous a pas échappé qu'Alstom faisait la une de l'actualité pour d'autres raisons moins glorieuses. Sa décision de fermer le site de Belfort a provoqué la colère des 400 salariés ainsi que du gouvernement français, actionnaire à hauteur de 20%. Alors pourquoi ne pas produire cette motrice écolo chez nous ? Parce qu'à la différence de la France, l'Allemagne a suventionné son développement à hauteur de huit millions d'euros, précise Le Figaro. Mais en échange, ce Coradia iLint sera fabriqué dans l'usine allemande d'Alstom à Salzgitter, près de Hanovre. 

 Source

Commenter cet article

Archives