Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Tabac : nos méthodes pour arrêter de fumer

Publié par MaRichesse.Com sur 12 Septembre 2016, 11:30am

Catégories : #TABAC, #INFOGRAPHIE, #SANTE-BIEN-ETRE, #ASTUCES

Tabac : nos méthodes pour arrêter de fumer

 

Ils sont nombreux en ce moment à vouloir arrêter la cigarette. Voici les meilleures méthodes.

Près de 6 fumeurs sur 10 ont envie de se passer de leur paquet, selon le baromètre santé Inpes. Et beaucoup choisissent septembre pour passer à l'acte. « On constate un pic du nombre d'appels à la rentrée, un moment privilégié pour prendre de bonnes résolutions », indique Olivier Smadja, responsable de la plate-forme Tabac Info Service*. Différentes méthodes peuvent permettre de se libérer de sa dépendance.

 

 

 -

 


LES PLUS COURANTES

Patchs, comprimés, gommes à mâcher, inhalateurs, sprays... Les substituts nicotiniques obéissent tous au même principe. « Ils libèrent de la nicotine de manière lente et régulière dans l'organisme, ce qui permet au fumeur de déshabituer progressivement son cerveau du tabac, explique Olivier Smadja. Le tout en lui évitant à la fois de ressentir les symptômes du sevrage et d'absorber toutes les substances toxiques contenues dans la fumée. » Le traitement peut durer, selon les cas, de six semaines à six mois. Avec, à la clé, des résultats souvent probants. « Quand le dosage est bien adapté, les substituts multiplient par deux, voire trois les chances de succès à un an », affirme le professeur Yves Martinet, pneumologue au CHU de Nancy et président du Comité national contre le tabagisme. Cerise sur le gâteau : lorsqu'ils sont prescrits sur ordonnance, ils sont remboursés par l'Assurance maladie sur la base d'un forfait annuel de 50 €, 150 € pour les femmes enceintes, les jeunes de 20 à 30 ans, les bénéficiaires de la CMU complémentaire et les patients atteints du cancer.

 


AVEC DES MÉDICAMENTS

Délivrée uniquement sur ordonnance, la varénicline, plus connue sous le nom de Champix, est un médicament oral qui reproduit les effets de la nicotine sur les récepteurs neuronaux et ainsi apaise, voire supprime, les symptômes de manque. Selon les estimations, elle permettrait à 44 % des fumeurs d'arrêter le tabac au bout de trois mois. Prudence toutefois. Accusé d'effets secondaires importants, notamment psychiatriques, ce traitement reste contre-indiqué chez les mineurs et les femmes enceintes. « Pour les autres, il faudra prolonger les prises sur plusieurs mois, le temps de se déconditionner de l'envie de fumer », précise la Docteur Béatrice Le Maitre, tabacologue au CHU de Caen.



LA PLUS DOUCE

Envie d'une méthode plus naturelle ? La mésothérapie peut s'avérer une bonne option. Le principe ? « On commence par un entretien d'environ vingt-cinq minutes au cours duquel on interroge le patient sur son parcours de fumeur et ses motivations à arrêter la cigarette », explique le Docteur André Walter, directeur d'enseignement de mésothérapie à la faculté de médecine de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme). « Puis on lui pose des petites aiguilles au niveau des six points d'acupuncture de désintoxication situés autour des oreilles et du nez et on y injecte une microdose de procaïne, un anesthésiant local, et de vitamine B1. Ce mélange a l'avantage de provoquer le dégoût de la cigarette sans créer l'envie de grignoter. » En principe, une seule séance suffit. « J'étais plutôt sceptique au départ, mais ça a été radical. Je n'ai jamais repris, confirme Jean-Claude, 78 ans, qui a testé la méthode en 2007. Et pourtant, je fumais deux paquets par jour. »


* Au 39 89, Des Tabacologues Vous Informent et Vous Aident Dans Votre Démarche D'Arrêt Du Tabac. 

Source

Commenter cet article

Archives