Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Suisse. Quand les étrangers viennent à manquer

Publié par MaRichesse.Com sur 8 Septembre 2016, 15:15pm

Catégories : #SUISSE, #TRAVAIL

Suisse. Quand les étrangers viennent à manquer

Depuis trois ans, les étrangers sont de moins en moins nombreux à s’établir en Suisse. Une tendance qui affecte le prix des loyers, l’immobilier et la croissance démographique du pays.

 

Les chiffres sont sans appel : depuis bientôt trois ans, moins d’étrangers viennent travailler et vivre en Suisse. La “migration internationale” ralentit beaucoup : – 12 % au niveau national entre 2013 et 2014. Et la tendance s’est confirmée en 2015, selon l’Office fédéral de la statistique (OFS). Cette baisse atteint même – 33 % dans le canton de Vaud et – 36 % à Neuchâtel.

Or, pour le quotidien Le Temps“la migration internationale est le poids lourd de la croissance démographique suisse”“Elle pèse beaucoup plus dans le renouvellement de la population que les naissances ou la migration intercantonale”, poursuit le journal de Lausanne, qui explique cette chute par une baisse très sensible des offres d’emplois.

Moins d’emplois, moins d’étrangers donc et, à terme, un essoufflement économique de régions jadis prospères, comme le Valais et la région de Fribourg. 

 

Chute des loyers

Le problème est que cette baisse démographique coïncide avec l’arrivée sur le marché de nombreux logements locatifs récemment construits. “Les gens oublient, quand ils prévoient de l’immobilier, que la démographie dépend de l’emploi”, analyse Hervé Froidevaux, responsable des études chez Wüest & Partner, cité par Le Temps.

Selon deux études réalisées par son agence en 2016 et destinées aux banques cantonales valaisannes et fribourgeoises, la demande a considérablement baissé pour ces logements, entraînant à son tour une chute des loyers – pour la première fois depuis des années.

Ce qui ne manquera pas d’affecter aussi la construction immobilière dans ces régions où “une certaine prudence devrait accompagner les prochains développements de projets”, conclut Wüest & Partner. 

 Source

Commenter cet article

Archives