Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Son poteau en finale de l'Euro, Gignac en a "fait des cauchemars"

Publié par MaRichesse.Com sur 11 Septembre 2016, 06:09am

Catégories : #SPORTS, #FOOTBALL

Son poteau en finale de l'Euro, Gignac en a "fait des cauchemars"
Deux mois après la finale de l’Euro 2016 perdue face au Portugal (1-0), André-Pierre Gignac ressasse toujours son occasion ratée dans le temps additionnel de la seconde période. L’international français l'avoue : il en a même fait des cauchemars.

TF1 group

 

C’est un but qui aurait pu changer le cours de sa carrière. Un but qui lui aurait indéniablement permis d’hériter du statut de héros national. André-Pierre Gignac est passé à un cheveu d’envoyer l’équipe de France sur le toit de l’Europe. Enfin, un poteau, pour être précis. Ce maudit poteau venu repousser la frappe de l’attaquant des Bleus alors qu’il venait d’effacer Pepe avec une facilité déconcertante. Cette occasion gâchée à la 92e minute de la finale de l’Euro 2016 perdue face au Portugal (1-0), Gignac a eu du mal à la digérer et la cicatrice n’est pas totalement refermée et ne le sera jamais vraiment, comme il l’a avoué ce dimanche matin dans un entretien accordé à Téléfoot.

 

J'ai pensé à la fête, à la joie des coéquipiers...André-Pierre Gignac

 

"La première semaine a été dure, très dure. Tu te remémores l’action, quand le ballon tape le poteau, il peut rentrer, revenir sur Antoine (Griezmann). Jusqu’à maintenant, et même durant ma carrière voire mon après-carrière, c’est quelque chose qui va me hanter, reconnaît Gignac. Mais c’est le jeu, j’aurais préféré que le ballon aille au fond, comme tous les Français." Cette occasion ratée en finale de l’Euro 2016 a d’ailleurs eu des conséquences assez inattendues chez l’ancien joueur de l’Olympique de Marseille. "J’en ai fait des cauchemars. Pendant les trois premières nuits, j’ai dû dormir qu’une trentaine de minutes. J’ai pensé à la fête, à la joie des coéquipiers, si j’avais marqué ce but à la 92e. C’est comme ça… C’est le football et il y en aura d’autres." Des poteaux, très certainement. Une finale de l'Euro en France, on n'en est moins sûr. 

 Source

Commenter cet article

Archives