Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Six ans d'abus sur une fillette: pas de prison

Publié par MaRichesse.Com sur 12 Septembre 2016, 16:16pm

Catégories : #SUISSE, #JUSTICE

Un pédophile suisse d'une soixantaine d'années avait jeté son dévolu sur la fillette d'un couple d'amis de 2004 à 2009. Il a été condamné avec sursis.

Six ans d'abus sur une fillette: pas de prison

«Mon Dieu, gardez-moi de mes amis. Quant à mes ennemis, je m’en charge.» Un couple domicilié à la Vallée de Joux (VD) peut faire sienne cette maxime de Voltaire. De 2004 à 2009, le mari et son épouse invitaient souvent chez eux un ex-employé communal lausannois, sans se douter que ce Suisse de 62 ans était un redoutable pervers. En secret, l’homme avait jeté son dévolu sur la fille cadette de la famille combière, née en 1997. 
Le pédophile n’hésitait pas à épancher ses pulsions sexuelles alors que son épouse et leurs deux hôtes se trouvaient dans une pièce à côté. Baiser sur la bouche, langue tendue, caresse sur le sexe, masturbation...

Avec les enfants au camping

L’homme, qui avait toute la confiance du couple, a même pu prendre leurs deux enfants au camping de Penthalaz, durant l’été 2005. Il en a profité pour réitérer ses actes sexuels sur sa victime. Ce n’est qu’en février 2015, encouragée par sa patronne d’apprentissage, que l’ado est sortie du silence qui la minait depuis l’enfance. Le procès du sexagénaire s’est tenu mercredi à Yverdon-les-Bains. Interrogé sur ses motivations, l’homme a donné des explications pour le moins maladroites: 
-Des amis vous invitent, vous léchez le sexe de leur fille de 7 ans. Comment vous vivez ça? interroge le président. 
– J’allais là-bas pour apprendre à conduire à la maman. 
– Et vous faites un bisou avec la langue à sa fille? 
– Ma foi, oui...

Tort moral de 8000 fr

La procureure a requis une peine de 24 mois avec un sursis de deux ans. Elle a été partiellement suivie par le Tribunal. Le prévenu a été condamné pour actes d'ordre sexuels avec des enfants à une peine privative de liberté de 24 mois mais avec un sursis de quatre ans. Ce délai d'épreuve est subordonné au paiement d'acomptes mensuels de 240 fr à la victime jusqu'à extinction du montant de 8000 fr. qu'il doit payer à titre de réparation du tort moral. 

 Source

Commenter cet article

Archives