Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Selon un expert, les entrevues d’embauche sont une très mauvaise façon de recruter des candidats

Publié par MaRichesse.Com sur 19 Septembre 2016, 19:11pm

Catégories : #TRAVAIL, #EMPLOI

Selon un expert, les entrevues d’embauche sont une très mauvaise façon de recruter des candidats

« Quel est votre pire défaut ? » 

Cette question à laquelle tout le monde ment est d’une grande futilité. En fait, toutes les questions qu’on vous pose durant une entrevue d’embauche ne valent pas grand-chose selon le réputé psychologue et chercheur Ron Friedman, Ph. D.

Selon lui, l’entrevue est « un outil désastreux pour évaluer le potentiel » d’un candidat. La raison principale est bien simple, et si vous êtes honnête avec vous-mêmes, vous la connaissez déjà : nous ne pouvons nous empêcher de mentir.

 

Il estime que plus de 80 % des candidats mentent pendant une entrevue de recrutement. « L’information que vous retirez de ce processus est suspicieuse dans le meilleur des cas. »

 

LES FAUSSES PERCEPTIONS 

Même si un candidat fait preuve d’une honnêteté sans faille, l’entrevue présente de grosses lacunes comme méthode de sélection.

Nous sommes remplis de préjugés et d’idées préconçues qui faussent nos perceptions. Friedman rappelle que plusieurs études ont démontré que l’apparence jouait un bien trop gros rôle dans l’évaluation d’un candidat. 

On a tendance à percevoir les belles personnes comme étant plus compétentes qu’elles ne le sont vraiment. Cela implique qu’on fait l’inverse pour quelqu’un qui ne correspond pas à nos critères de beauté.

Les gens avec des voix basses nous donnent l’impression d’être plus dignes de confiance. Nous sommes aussi portés à présumer que les grandes personnes seront potentiellement de meilleurs leaders.

Toutes ces perceptions mènent la personne responsable de l’embauche à inconsciemment modifier ses questions. 

Par exemple, si l’on a en tête qu’un candidat est extroverti, on aura plus tendance à utiliser une formulation comme suit : « Parlez-moi de vos expériences en tant que leader de groupe. » Dans un cas inverse, où le candidat nous semble réservé, la même question serait peut-être posée ainsi : « Êtes-vous à l’aise avec l’idée d’être un leader ? »

Cette nuance subtile peut grandement orienter la réponse de façon à renforcer l’impression initiale et potentiellement fausse de l’intervieweur.

 

UNE SOLUTION : L’AUDITION

Selon l’expert américain, l’audition est de loin une meilleure approche pour trouver l’employé qui conviendra le mieux au poste. 

« Au lieu de poser des questions pendant une heure, créez une simulation où la personne devra exécuter des tâches qu’elle serait réellement appelée à faire si elle avait le poste. »

De cette façon, on peut plus facilement juger la personnalité et les compétences du candidat. Du même coup, l’influence des idées préconçues et des fausses perceptions est grandement diminuée. 

 

source : Business Insider

Commenter cet article

Archives