Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Ringardes les auberges de jeunesse ? Non, de plus en plus branchées

Publié par MaRichesse.Com sur 27 Septembre 2016, 21:17pm

Catégories : #JEUNESSE, #VACANCES

Ringardes les auberges de jeunesse ? Non, de plus en plus branchées

Après les hôtels Ibis, Mercure ou autres Novotel… place aux auberges de jeunesse Accorhotels. Le géant français de l’hôtellerie a annoncé ce mardi le lancement de Jo&Joe, une nouvelle enseigne low-cost spécifiquement dédiée aux jeunes voyageurs.

Avec des nuitées fixées à partir de 25 euros, l’enseigne se veut moins chère que l’hôtellerie classique. Côté prestations (restaurant, bar, boîte de nuit, laverie, wifi…), elle entend aussi proposer un peu plus que les traditionnelles auberges.

Le premier Jo&Joe - 600 lits - ouvrira ses portes dès 2018 à Paris, près de la Cité universitaire. Une cinquantaine d’autres établissements sont programmés d’ici 2020, dans les grandes capitales européennes (Londres, Berlin…), mais aussi dans de nombreuses villes françaises (Bordeaux, Lyon ou Marseille… )

Si Accorhotels croit tant au concept de l’auberge de jeunesse branchée, c’est qu’il répond à une réelle demande. Dans une récente étude, l’Organisation Mondiale du Tourisme tablait sur plus 300 millions de jeunes voyageurs (de 15 à 30 ans) à horizon 2020, en pleine croissance ! Connectée à internet en permanence, cette clientèle plébiscite de plus en plus des solutions alternatives à l’hôtellerie tel qu’Airbnb ou le "couchsurfing." D’où l’idée de leur offrir de nouvelles solutions de couchages adaptées, auxquelles ne répondent pas non plus les bonnes vieilles auberges associatives (environ 120 en France).

Preuve de l’attrait de ce marché : plusieurs autres opérateurs privés se sont engouffrés sur le créneau ces dernières années. Avec un certain succès dans l’Hexagone, puisque les taux de remplissage des auberges de jeunesse nouvelle génération dépassent les 85% !

 

Dès 2008, le groupe britannique Beds and Bars a ainsi été le premier à dégainer en installant son concept St Christopher’s Inn à la Villette (450 lits à partir de 23 euros la nuit), opération renouvelée cinq ans plus tard avec l’ouverture d’un autre établissement dans le quartier de la gare du Nord (500 lits). Début 2015, c’est un autre britannique, Generator, qui a inauguré son auberge XXL, un établissement de 916 lits, en bordure du Canal Saint-Martin.

Les initiatives françaises ne sont pas en reste : fin 2015, trois jeunes copains d’écoles de commerce - Matthieu Bégué, Louis Kerveillant et Damien Börjesson - ont imaginé "Les Piaules", une auberge de jeunesse implantée à Belleville, qui pour 22 euros la nuit en dortoir de huit, offre des prestations à faire pâlir d’envie certains petits hôteliers : déco branchée, wifi très haut débit, service restauration avec café, bière, pain, fromages, charcuterie, "rooftop" avec vue imprenable sur la capitale…

>> Dortoir et restaurant de l'auberge Les Piaules

 

Tous droits réservés

Tous droits réservés

 

 

Tous droits réservés

Tous droits réservés

 

Même topo à Lyon, où trois jeunes entrepreneurs - soutenus par Bpifrance - viennent d’inaugurer leur deuxième enseigne en deux ans ("Away Hostel & Coffee Shop" lancé en juin 2016 après l’ouverture "Slo living hostel")… avant une troisième ouverture prévue début 2019 à Paris. Bref, l’opération lifting du secteur ne semble que commencer. 

 Source

Commenter cet article

Archives