Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Quels sont les produits de nettoyage pouvant aggraver l'asthme ?

Publié par MaRichesse.Com sur 4 Septembre 2016, 12:08pm

Catégories : #SANTE-BIEN-ETRE, #MAISON, #SCIENCE

Quels sont les produits de nettoyage pouvant aggraver l'asthme ?
Orianne Dumas, chercheuse à l'Inserm, met notamment en garde contre les produits en spray.

 

Si aujourd'hui le lien entre produits de nettoyage et asthme n'est plus à démontrer, il reste encore à déterminer quels sont les produits et les agents chimiques spécifiquement impliqués. C'est le but des études épidémiologiques réalisées à l'hôpital, milieu qui utilise de nombreux produits de nettoyage.

LE FIGARO. - Pourquoi faire des études sur les produits de nettoyage et désinfectants et asthme en milieu hospitalier?

Orianne DUMAS. - Le secteur de la santé comptabilise à lui seul en France 12 % des cas d'asthme professionnel. C'est le deuxième secteur à risque après les boulangers. Les professionnels en milieu hospitalier, infirmier(ère)s, aides-soignant(e)s et personnel de ménage, sont particulièrement touchés. D'où l'importance des études réalisées en milieu hospitalier sur les produits de nettoyage. Dans les hôpitaux, ces derniers englobent les produits pour nettoyer les surfaces mais aussi ceux destinés à désinfecter les surfaces et les instruments. Leur utilisation est nécessaire au quotidien pour protéger les patients et le personnel du risque de contaminations. Cela doit cependant pouvoir se faire sans mettre en danger la santé respiratoire des personnels. Or les études menées en milieu hospitalier montrent que les infirmier(ère)s et les aides-soignant(e)s asthmatiques exposés aux produits de nettoyages et désinfectants voient leur asthme s'aggraver. D'autres études sont, en revanche, nécessaires pour évaluer s'il existe un risque chez les personnes non asthmatiques.

Quels sont les produits plus particulièrement responsables de cette aggravation?

Les associations avec l'asthme ont le plus souvent été observées pour l'utilisation d'ammoniac, d'eau de Javel et de produits sous forme de spray qui augmentent l'inhalation des produits. Nous manquons cependant encore de données pour connaître les produits et les agents chimiques spécifiquement concernés et leur mode d'action. Il faut dire qu'il existe plusieurs centaines d'agents différents qui entrent dans la constitution de ces produits.

Pensez-vous pouvoir améliorer votre connaissance sur les agents chimiques les plus à risque?

Nous mettons en place les moyens pour y parvenir. Nous sommes notamment en train de développer une application smartphone qui va nous permettre de connaître la composition exacte des produits de nettoyage utilisés par les participants à nos études. Cette application permettra de scanner les codes-barres des produits utilisés et de répondre à un court questionnaire, pour renseigner, par exemple, leur fréquence d'utilisation. Cette application pourra être utilisée en milieu professionnel ou domestique.

Avez-vous analysé l'impact des produits destinés au lavage des mains?

Oui. En raison de la fréquence importante d'utilisation de ces produits, nous avons lancé une étude. Nous avons notamment analysé les risques liés à l'utilisation des désinfectants destinés aux mains, mais aussi aux bras et avant-bras, par exemple avant l'entrée en salle d'opération. L'étude n'est pas encore publiée, mais les premiers résultats suggèrent une augmentation des symptômes d'asthme.

Est-ce que ces études entraînent des modifications dans l'utilisation de ces produits?

Certains hôpitaux mettent déjà en place des mesures pour éviter les produits à risque et les remplacer par d'autres. Mais ce n'est pas toujours facile car il s'agit de maintenir un niveau de désinfection suffisant pour protéger les patients et les personnels d'infections nosocomiales. En revanche, les établissements sont de plus en plus conscients des risques pour les personnels tels que les infirmier(ère)s et les aides-soignant(e)s amenés à manipuler des produits de nettoyage. C'est pourquoi ces professionnels ne doivent pas hésiter à consulter le médecin du travail s'ils présentent des symptômes respiratoires.

Peut-on tirer de vos travaux des enseignements en vie quotidienne sur les produits ménagers?

Bien que plus d'études soient nécessaires pour établir les mesures de prévention les plus adaptées, certaines précautions peuvent être recommandées. Mieux vaut bannir les produits d'entretien sous forme de spray. Par ailleurs, le mélange de produits augmente le risque pour l'appareil respiratoire. Il est donc plus raisonnable d'utiliser un seul produit à la fois, surtout dans les espaces confinés, comme par exemple une salle de bains. Enfin, il est prudent d'ouvrir les fenêtres lorsque l'on utilise des produits de nettoyage. 

 Source

Commenter cet article

Archives