Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Que se passerait-il si Hillary Clinton devait jeter l’éponge ?

Publié par MaRichesse.Com sur 13 Septembre 2016, 07:17am

Catégories : #POLITIQUE, #ETATS-UNIS

Que se passerait-il si Hillary Clinton devait jeter l’éponge ?

Affaiblie par une pneumonie qui l’oblige à annuler plusieurs meetings, Hillary Clinton inquiète. À deux mois de la présidentielle américaine, son état de santé devient un sujet préoccupant. 

 

Evidemment, à ce stade, la question d’un éventuel abandon ne se pose pas encore. Mais il est légitime de se demander qui la remplacerait dans le camp démocrate si un tel scénario se produisait. Le cas de figure ne s'est d'ailleurs jamais présenté. Si l’hypothèse de voir son colistier Tim Kaine lui succéder paraitrait être la plus logique, il n’en est rien.

 

Selon Nicole Bacharan, spécialiste de la politique américaine et co-auteur avec Dominique Simonnet de «First Ladies : A la conquête du pouvoir», le sénateur de Virginie n’a pas forcément «la notoriété nécessaire» pour convaincre les instances du parti démocrate de faire de lui son candidat pour la présidentielle. Une réunion du parti devrait ainsi se mettre en place pour désigner un candidat plus légitime. Les démocrates pourraient alors opter pour un poids lourd du parti, tel que Joe Biden, actuel vice-président des Etats-Unis.

En revanche, l’hypothèse de la nomination de Bernie Sanders, principal adversaire de Clinton pour l’investiture démocrate, s’avère totalement irréaliste. L’homme ayant été battu, le parti voudra «rester dans la continuité d’Hillary Clinton», selon Nicole Bacharan pour ne pas trahir les adhérents ayant massivement voté pour l’ancienne chef de la diplomatie américaine. 

 

Trump risque d’en profiter

Toujours est-il que si Hillary Clinton maintient sa candidature, ce qui est donc le plus probable, elle devra mettre en lumière les qualités de son colistier afin de rassurer ses électeurs, selon Nicole Bacharan. Surtout, elle aura à convaincre de son aptitude à assurer ses fonctions de potentielle présidente des Etats-Unis, et ce malgré ses problèmes de santé.

 

Car quelle que soit l’issue de cette situation, le grand gagnant de tout cette histoire s’appelle Donald Trump. Déjà offensif sur la question de la santé d’Hillary Clinton, le candidat républicain risque de marteler que la démocrate ment aux électeurs et qu’elle est trop malade pour prétendre à la Maison Blanche. Une tactique qui pourrait lui permettre de rallier à sa cause les indécis qui peuvent encore être influencés. 

 Source

Commenter cet article

Archives