Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Pourquoi Paypal se lance dans la bataille du paiement in-store

Publié par MaRichesse.Com sur 8 Septembre 2016, 08:45am

Catégories : #ECONOMIE, #INTERNET, #TECHNOLOGIE, #ARGENT

Pourquoi Paypal se lance dans la bataille du paiement in-store

aypal vient d'annoncer un partenariat avec Mastercard afin de proposer des transactions en magasin après une alliance similaire nouée avec Visa cet été. Une décision dans la continuité de sa stratégie mobile engagée tardivement.

 

 

Quelques mois après l'annonce par Apple Pay de son arrivée sur le paiement en ligne –et donc de sa mise en concurrence avec Paypal sur ce créneau- le spécialiste du paiement s'apprête en retour à marcher sur les plate-bandes de la marque à la pomme en proposant des transactions mobiles en magasin.

L'acteur du paiement vient d'annoncer, ce mercredi 7 septembre, un partenariat qui permettra aux détenteurs de cartes bancaires Mastercard et de smartphones sous Android de payer en magasin avec le wallet Paypal, grâce à la technologie NFC. Les clients pourront aussi retirer de l'argent de leur compte Paypal à un distributeur grâce à leur carte. En juillet, une alliance similaire avait déjà été nouée avec Visa. Le service sera disponible aux Etats-Unis dans un premier temps – aucune date de lancement n'a encore été annoncée.

Les deux sociétés de cartes de crédit, qui pourraient bénéficier de gros volumes de transactions (Paypal a géré 282 milliards de dollars de transactions en 2015, dont 66 milliards sur mobile), prélèveront de faibles frais sur chaque transaction. "Paypal prélève déjà une commission élevée en ligne car la société a négocié de très bonnes conditions avec les banques pour les prélèvements, grâce aux volumes, rappelle Lionel Vincke, directeur du cabinet de conseil spécialisé en moyens de paiement Azzana Consulting. Désormais, elle a intérêt à nouer des gros partenariats similaires avec Visa ou Mastercard pour négocier des frais faibles sur les transactions NFC."

Paypal ne court-circuitera plus Visa et Mastercard pour alimenter ses comptes 

En échange, Paypal concède à Visa et Mastercard ce que les acteurs réclament depuis des années : alors que le wallet court-circuitait jusqu'ici par défaut les deux acteurs pour alimenter les comptes de ses clients directement avec leur IBAN, depuis leur compte bancaire, il proposera désormais de relier les comptes aux cartes bancaires.  Visa et Mastercard ne seront plus contournés par défaut et pourront enfin toucher des commissions lorsque les clients chargeront leur compte Paypal depuis leur carte bancaire.

Paypal a déjà fait preuve de ses velléités sur le paiement in-store en annonçant un partenariat similaire avec Vodafone, en février, pour proposer le paiement NFC à ses abonnés en Europe, puis d'autres alliances similaires en Amérique latine.  Car cette brique du paiement mobile est la continuité logique de la stratégie engagée par le CEO de Paypal, Dan Shulman, depuis son arrivée en 2014. A l'époque, Paypal avait pris un retard considérable sur le mobile.  La société, qui ne croyait pas au NFC, avait bien tenté de lancer en 2012 sa propre solution de m-paiement, Paypal InStore, en nouant des partenariats avec des retailers : échec cuisant. "Paypal pensait  imposer sa solution en soignant particulièrement l'expérience utilisateur, sans succès", raconte Olivier Jean-Marie, spécialiste des moyens de paiement et consultant chez Gallitt.

La séparation d'eBay a donné des ailes à Paypal

Mais l'arrivée de Dan Schulman puis la séparation de Paypal d'eBay, en 2015, a donné des ailes au spécialiste du paiement en lui donnant plus de flexibilité sur les acquisitions et partenariats. Grâce à plusieurs rachats judicieux (le processeur de paiements pour e-commerçants Braintree, qui englobe aussi l'application de paiements P2P Venmo ; la technologie de paiement mobile Paydiant ; le spécialiste des transferts d'argent internationaux sur mobile Xoom…), Paypal a réussi en quelques années à rattraper son retard. "En 2015, Paypal a enregistré 4,9 milliards de transactions, dont 1,4 milliard sur mobile, se félicite Damien Perillat, directeur général de Paypal France. Nous assistons à une grosse accélération."

Indépendant, universel et agnostique

Restait encore pour Paypal à se positionner sur le paiement in-store pour compléter sa stratégie "go mobile". C'est désormais chose faite. Et c'est désormais prouvé : les rumeurs de partenariats exclusifs avec Visa qui avaient émaillé l'annonce du partenariat sont bel et bien infondées. En juillet, le CEO de Mastercard Ajay Banga avait déjà révélé que des discussions étaient en cours avec Paypal, avant que l'officialisation de l'alliance n'ait lieu ce mercredi. "Nous ne voulons pas que Paypal soit réservé à une marque ou une technologie, martèle d'ailleurs Damien Perillat. Nous voulons être un service indépendant, universel et agnostique, et cette stratégie passera par de nombreux partenariats."

Paypal va promouvoir le m-paiement auprès de ses 188 millions d'utilisateurs

Si Paypal se veut disponible sur tous les terminaux, il semble compliqué qu'il réussisse à se rendre disponible sur iPhone tant Apple protège son exclusivité sur le paiement mobile iOS… En magasin, Paypal va d'ailleurs se retrouver en concurrence avec Apple Pay et Samsung Pay. "Pour se déployer, Apple et Samsung s'appuient sur leurs parcs respectifs de terminaux, analyse Lionel Vincke.  Paypal pourra de son côté miser sur sa base de 188 millions d'utilisateurs… même si peu possèdent déjà l'application mobile." Pour battre ses concurrents, "Paypal pourrait aussi miser sur une expansion géographique plus rapide qu'Apple Pay ", ajoute l'expert des moyens de paiement.

En tout cas, l'arrivée d'Apple Pay sur le créneau historique de Paypal, le paiement en ligne, ne semble pas l'inquiéter outre-mesure. "Nous sommes satisfaits de voir des acteurs comme Apple se lancer, car nous poursuivons l'objectif commun de la digitalisation du paiement", assure Damien Perillat.

L'arrivée d'Apple sur le Web n'effraie pas Paypal

Il faut dire que l'initiative d'Apple ressemble plus à un effet d'annonce qu'à un véritable axe stratégique de développement. "L'industrie du paiement repose sur des volumes de masse car les marges sont faibles, note Lionel Vincke. Or Apple Pay ne fonctionnera que sur Safari, qui représente environ 12% des navigateurs dans le monde... Et les marchands ne feront peut-être pas l'effort d'intégrer un nouveau moyen de paiement si peu répandu." Un avis rejoint par Olivier Jean-Marie : "Je vois mal Apple se lancer dans le commerce en ligne, qui ne marge pas assez et ne s'accroît qu'au prix d'une concurrence acharnée et de tarifs modiques."

En se lançant en magasin, Paypal complète en tout cas la vision de Dan Schulman. La société devient un acteur complet du paiement, sur Web et mobile, et enrichit chaque jour davantage les "services additionnels" qui constituent un deuxième axe fort de la stratégie du CEO. Depuis le paiement mobile P2P avec Venmo en passant par le crédit et le transfert d'argent à l'étranger et désormais le paiement in-store, Paypal accélère sa diversification…. Indispensable dans son univers de plus en plus concurrentiel.  

 Source

Commenter cet article

Mobile marketing trends 09/09/2016 10:53

A beautiful site by craft&noise !

Archives