Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Pourquoi on confond les prénoms de ses proches

Publié par MaRichesse.Com sur 5 Septembre 2016, 13:14pm

Catégories : #SCIENCE, #CERVEAU

Pourquoi on confond les prénoms de ses proches

Une étude estime que ce genre de lapsus est dû à la façon dont notre cerveau classe les noms familiers.

Vous est-il déjà arrivé de confondre les prénoms de deux personnes qui vous sont proches: vos enfants, vos frères, vos sœurs? Si oui, c'est normal. Selon une étude récemment publiée dans la revue Memory and Cognition, et que relaie le magazine Scientific American, «se tromper de nom envers les personnes qui vous sont les plus familières est un petit pépin cognitif courant, en rapport avec la façon dont notre mémoire classe et emmagasine des noms familiers».

Pour étudier ce phénomène, les chercheurs de l'étude, intitulée «All my children: The roles of semantic category and phonetic similarity in the misnaming of familiar individuals», ont conduit cinq expériences séparées sur 1.700 personnes et les ont interrogées sur ce genre d'incidents, qu'elles en aient été auteures ou victimes. Comme l'écrit Scientific American, «toutes ces recherches sont arrivées à la conclusion que les gens mélangeaient des noms au sein de groupes relationnels comme les petits-enfants, les amis et les frères et sœurs, mais traversaient rarement ces frontières. L'étude a aussi trouvé que, au sein de ce groupe, des erreurs de prénoms survenaient quand les noms partagaient un même début ou un même son, comme Jimmy et Joanie ou John et Bob. La ressemblance physique entre les personnes n'était pas un facteur, pas plus que le genre.»

«Il s'agit d'une erreur cognitive que nous faisons, et qui dit quelque chose de la façon dont nous considérons que quelqu'un appartient à notre groupe»,expliquait en mai dernier le chercheur en neurosciences David Rubin, un des coauteurs de l'étude. Les auteurs notaient également avec surprise qu'il arrive fréquemment aux personnes interrogées de se tromper entre le nom d'un proche et celui d'un chien, mais pas celui d'un chat. «Notre étude semble constituer une nouvelle preuve de la relation spéciale entre les gens et leurs chiens. De plus, les chiens répondent à l'appel de leur nom beaucoup plus que les chats, donc ces noms sont davantage utilisés. Peut-être à cause de cela, le nom du chien semble davantage intégré à la conception qu'ont les gens de leur famille», expliquait alors Samantha Deffler, une des coauteures. 

 Source

Commenter cet article

Archives