Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Pourquoi la récompense suprême d’Hollywood est-elle un Oscar ?

Publié par MaRichesse.Com sur 12 Septembre 2016, 03:51am

Catégories : #TV, #PEOPLE

Pourquoi la récompense suprême d’Hollywood est-elle un Oscar ?

Vous le savez : Hollywood se prépare déjà à la grande cérémonie des Oscars, qui récompense non seulement le cinéma américain mais aussi le cinéma mondial. Oui, "déjà", car Hollywood prépare les prestigieux Oscars avec plus d’un an d’avance. Il y a l’Oscar des meilleurs rôles féminin et masculin, l’Oscar du meilleur scénario, l’Oscar des meilleurs seconds rôles, l’Oscar du meilleur montage. Mais l’Oscar du meilleur Oscar est sans conteste l’Oscar du meilleur film. 

Au festival de Cannes, les films reçoivent la Palme (symbole de gloire et arbre fétiche de la Croisette) ; à la Mostra de Venise le Lion d’Or (à cause du fauve qui représentait autrefois la puissance de la cité). Le cinéma français, lui, a lancé les César. Ce qui semble logique vu que la récompense est une sculpture de César. Un compression pour être exact. Ironie du sort : le cinéma français fait désormais la chasse au piratage, donc aux films compressés. 

Mais revenons à Oscar, qui n’est ni un arbre ni un animal. Pourquoi ce prénom désuet? Quel rapport avec la ville de Los Angeles, ou avec l’industrie cinématographique? 

Aucun. Les Oscars --qui ne s’appelaient pas encore les Oscars-- ont été créés aux Etats-Unis en 1929. Un sculpteur avait réalisé une statuette en guise de trophée. L’artiste s’appelait-il Oscar? Comme son père : pas du tout. L’Histoire a égaré son patronyme. Cependant vous connaissez son œuvre : un homme debout, longiligne, qui tient une épée verticalement. 

Quelques mois avant la première cérémonie de remise des prix, le 16 mai, Louis B. Mayer, le patron de la Metro Goldwin Mayer, avait entreposé un exemplaire de la statue dans son bureau. Et c’est sa secrétaire qui l’a baptisée en faisant la poussière. A force de le soulever et de le déplacer : le bronze ressemblait tellement à son oncle Oscar! 

Son oncle à elle. Pas à lui.

Jusqu’à preuve du contraire.  

 Source

Commenter cet article

Archives