Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Pourquoi devrions-nous investir massivement dans les infrastructures numériques

Publié par MaRichesse.Com sur 22 Septembre 2016, 03:04am

Catégories : #TECHNOLOGIE, #ENTREPRISE

Pourquoi devrions-nous investir massivement dans les infrastructures numériques

J'ai travaillé autant pour le PQ que le PLQ à titre de consultante pour les questions numériques.

Enfin, il est de plus en plus question des infrastructures numériques au Québec et au Canada. Il était temps. La ministre Anglade entamera une consultation populaire à ce sujet dans les prochains jours, tandis que la candidate à la chefferie du PQ, Martine Ouellet, si elle devenait première ministre, donnerait deux ans aux TELCO pour fournir 1GBPS aux Québécois, sans quoi elle nationaliserait leurs services.

 

Mais pourquoi faut-il s'intéresser à cette question de large bande?

Pour le commun des mortels, la consultation publique qui s'amorce au Québec n'est sans doute que de peu d'intérêt. Qu'est-ce que ça mange en hiver la large bande et quel impact ça peut bien avoir dans nos vies?

La large bande est (pour faire simple) des liens internet très haute vitesse. Ça va potentiellement si rapidement que vous n'aurez pas besoin, à court terme, de toute cette puissance de vos branchements internet. Pour vous expliquer, le Canada se targue d'avoir de la haute vitesse à 5MBPS (pour méga bit par seconde) alors que la ministre Anglade propose de fournir 30 MBPS pour tous les foyers québécois et que la candidate à la chefferie du PQ réclame quant à elle 1000 MBPS qu'on traduit aussi par 1GBPS.

Le Québec peut faire quelque chose pour les infrastructures filaires, mais n'a que très peu de possibilités d'intervention pour les infrastructures mobiles, ce champ d'activité étant strictement sous contrôle du fédéral et du CRTC. Mais pour le filaire, il semble que l'on puisse agir (à ce que je sache). Aussi, les deux paliers de gouvernements se gargarisent depuis bientôt 10 ans du mot-valise «innovation». Or, les innovations circulent sur des réseaux qui sont justement des infrastructures numériques. Les nôtres sont désuètes et nous coutent la peau des fesses (comme consommateurs).

Les bénéfices de la très large bande

La très large bande circule le plus efficacement sur la fibre optique. C'est ce que nous appelons « Fiber to the home » ou FTTH (la fibre jusqu'à la maison et c'est loin d'être la « Fibe » que Bell Canada a si judicieusement utilisé comme termes pour désigner l'un de ses services).

Parlant d'innovation, les récents déboires d'Uber au Québec, ne sont que l'un des nombreux changements qui nous attendent et qui sont issus de cette nouvelle révolution industrielle, qu'est l'économie numérique. L'un des pays les plus visionnaires à ce chapitre est la Norvège. Très tôt, dès 2004 en fait, ils ont identifié que la FTTH était la bouée de secours indispensable pour se positionner dans cette nouvelle économie et y ont investi massivement. D'ailleurs, l'internet le plus rapide de la planète se trouve dans un «shack» isolé de la mer du Nord, sur l'île de Bjørndalen, à plusieurs centaines de kilomètres de la Norvège.

L'internet le plus rapide du monde
 

Le tableau suivant, illustre de façon éloquente, plusieurs des bénéfices qui y sont associés. Pour ne prendre que quelques exemples, imaginez un réseau fibre optique à la grandeur du Québec si efficace, jumelée à des incitatifs fiscaux favorisant le travail à domicile, pourraient réduire très substantiellement le trafic, les congestions routières, l'énergie pour chauffer les grandes tours à bureaux, le pied carré commercial nécessaire, la pollution, le besoin d'un nouveau train électrique à Montréal et favoriser la croissance des régions. Imaginez aussi que présentement vous pouvez faire votre bac en ligne à Virginia Tech. Il serait sans doute intéressant par exemple que l'UQAC se questionne à savoir comment elle va faire compétition avec ça dans les années à venir.

Bénéfice socio-économique de la FTTH
 

On investit massivement dans de supers-hôpitaux alors que présentement, plusieurs radiologistes américains travaillent de chez eux, avec de la large bande. Il en sera ainsi de plusieurs spécialistes médicaux et les consultations médicales virtuelles iront en s'accélérant.

Nos campagnes se vident parce que les jeunes s'y sentent coupés du monde et qu'ils vont chercher du travail en ville. La très haute vitesse permet de garder et de créer des emplois en région et de dynamiser les économies à la grandeur du territoire. Un travailleur de l'économie numérique n'a pas besoin d'être en plein centre-ville. S'il a de la très haute vitesse, il peut très bien travailler de n'importe où sur la planète.

Au moment d'écrire ces lignes, nous n'avons certainement pas besoin d'avoir 1GBPS par résidence au Québec. Mais d'ici 5 ans, le temps de mettre sur pied un réseau digne de ce nom, ça pourrait changer drastiquement. Les emplois les plus payants de cette économie qui bouleverse déjà tout transiteront par ses réseaux. Il y a présentement une course à l'installation du FTTH et nous sommes en queue de peloton. Voilà quelques-unes des très nombreuses raisons pour lesquelles, ça devrait vous faire réagir, pour vous, mais aussi pour vos enfants et pour votre propre sécurité financière pour les années à venir.

Maintenant comment devrions-nous financer de telles infrastructures? En nationalisant, en faisant des PPP, en subventionnant les TELCOs ou en favorisant la création de coops municipales? Là est toute la question qui sera débattue dans les prochains mois. Je vous suggère donc fortement de vous impliquer dans ce débat parce qu'il fera la différence entre une position de superpuissance ou de tiers-monde numérique...

Question de vous prouver que je n'exagère pas lorsque je dis que nous sommes au tiers-monde numérique et que contrairement à plusieurs informations dont celles de l'IEDM qui disait n'importe quoi dernièrement à propos de nos services de télécom (à moins que ce ne soit de l'infopub commandée par les TELCOs), voici un tableau de la pénétration de la FTTH dans le monde.(Tiré de Five common FTTH myths debunked) Et le Canada est à la troisième avant-dernière ligne :-(

tableau de la pénétration de la FTTH dans le monde

En prime, cette succulente vidéo :-)

Source

Commenter cet article

Archives