Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Pourquoi ce n'est pas la honte d'être ému par le divorce de Brad Pitt et Angelina Jolie

Publié par MaRichesse.Com sur 26 Septembre 2016, 07:10am

Catégories : #PEOPLE

Pourquoi ce n'est pas la honte d'être ému par le divorce de Brad Pitt et Angelina Jolie

Tremblement de terre sur la planète people. Angelina Jolie a demandé le divorce à Brad Pitt, a annoncé le site américain TMZ, mardi 20 septembre. La nouvelle s'est répandu telle une traînée de poudre sur les réseaux sociaux, où le hashtag #Bradxit est vite apparu dans les tweets de fans éplorés. Preuve s'il en faut que cette séparation de deux des plus grandes stars de la planète équivaut à une sortie du Royaume-Uni pour l'Union européenne.

Mais pourquoi une telle effervescence ? Et est-ce pitoyable de s'y intéresser ? Franceinfo (où certains journalistes ne se sont toujours pas remis de l'information) vous explique pourquoi il n'y AUCUNE honte à être ému. 

Parce que c'est un couple emblématique

 

Même la chanteuse Adele a dédié son concert de mardi soir, à New York, au couple "Brangelina" (surnom créé en 2004, rappelle Slate). "Je me sens comme si c'était la fin d'une ère. (...) Je suis vraiment vraiment triste... J'étais sous le choc en me réveillant ce matin", a lancé l'artiste, non sans un certain second degré.

 

Adele, in one great note among many, just dedicated her show, "2 hours of misery," to "Brangelina." "End of an era."

 
 

Si l'information peut paraître futile, il n'empêche : Brad Pitt et Angelina Jolie faisaient office de monument du couple à Hollywood, là où il est rare de voir les relations durer. "C'est un peu le couple d'amis qui était ensemble depuis longtemps et bam ! Comme on a suivi leur vie depuis un moment, on se dit : 'Oh, non, pas vous !'", sourit Elise Costa, journaliste et auteure, spécialiste de la pop culture. 

"Il faut accepter dans cette séparation la même brisure que celle d'Elizabeth Taylor et Richard Burton, ou celle des Beatles, renchérit de son côté Emmanuel Ethis, sociologue du cinéma. Nous avons affaire à des stars de la proximité, qui représentent une sorte de famille exemplaire : belle, riche, généreuse, humaniste, intelligente, en pleine forme physique et intellectuelle. On se dit que si même eux se séparent alors... Que dire de nous ?"

Les nombreux commentaires d'internautes, affirmant ne "plus croire en l'amour"après ce séisme hollywoodien, prouvent bien le fantasme qu'ils représentaient.

 

 

 breaking up is proof once more that true love does not exist

 
 

Les  divorcent, c'est fini je ne crois plus en l'amour 😭

 
 

Heureusement pour nous, "Pitt et Jolie continueront encore à incarner des sex-symbol à séduire, insiste Emmanuel Ethis. Leur séparation va de nouveau faire d'eux des êtres disponibles et lorsqu'ils se remarieront, on déclarera que c'est bien là l'amour, le vrai, qui est au-dessus des aléas trop humains." 

Parce qu'ils nous tiennent en haleine depuis dix ans

Si ce divorce nous passionne tant, c'est surtout qu'il s'agit d'un rebondissement dans une histoire que l'on suit depuis leur rencontre sur le tournage du film Mr et Mrs Smith. Histoire qu'ils ont savamment entretenue "consciemment ou inconsciemment""C'est plutôt une question de récit", analyse ainsi la journaliste Elise Costa.

"Il y a dix ans, on avait suivi toute l’histoire de Brad Pitt avec Jennifer Aniston", son divorce, ses enfants avec Angelina Jolie, leur mariage. Puis, "Angelina Jolie a fait parler d’elle avec ses problèmes de santé, sur lesquels elle a beaucoup communiqué". Tout au long des années, le couple a alimenté son feuilleton, nous invitant à guetter les secousses dans son quotidien doré.

"Ils sont tellement inatteignables que c'est comme regarder la télé ou une bonne série, résume Elise Costa. Là, elle lui reproche de fumer trop de cannabis, demande la garde exclusive. Il y a les rumeurs concernant Marion Cotillard... Bref, ce n'est pas vraiment la fin et ça va être intéressant de suivre le reste."

Parce que Brad et Angelina, c'est nous (si, si)

Finalement, qu'avons-nous à envier aux "Brangelina" étant donné que rien ne les protège de la séparation ? "On considère toujours que pour être heureux dans la vie, il faut avoir de l'argent et être célèbre. Là, ils avaient tout pour être heureux et ils ont quand même une relation qui échoue", souligne Elise Costa. Leur échec nous montre bien que le bonheur réside davantage dans des liens familiaux solides que dans un confort matériel.

Avec leur séparation, les "Brangelina" retombent à notre niveau. Pour Emmanuel Ethis, notre intérêt pour leur divorce relève donc à la fois d'une empathie et du plaisir coupable de voir des stars planétaires échouer dans les mêmes domaines que nous. "Ce qui importe, c'est qu'on puisse se dire qu'on appartient bien au même monde, glisse Emmanuel Ethis. Cela alimente notre besoin de consolation." 

Parce que les infos people ont leur importance

Que les allergiques aux potins soient prévenus : même le très sérieux quotidien britannique Guardian a envoyé, mardi, une alerte sur les téléphones de ses internautes pour les informer de la séparation de Brad Pitt et Angelina Jolie ! Oui, le même jour que le dernier discours de Barack Obama en tant que président des Etats-Unis devant l'Assemblée générale des Nations unies.

 

Sur le site Reddit (en anglais), certains lecteurs se sont étouffés face à cette notification, arguant qu'il y avait tout de même des informations plus capitales que celle-ci. "Certes, cela ne nous touche pas au quotidien. Mais est-ce une raison pour ne pas en parler ?", s'interroge Elise Costa. Pour elle, ces informations, jugées anodines, "font du bien" : elles constituent "une coupure dans les vrais événements, plus graves, ou le contexte socio-économique du moment"

Et puis, avouons-le : de quoi parlons-nous depuis trois jours ? "Ce qui est certain, c'est qu'il s'agit d'un magnifique sujet de conversation sociale puisque tout le monde (ou presque) les connaît", confirme Emmanuel Ethis. Bref, merci les "Brangelina". Pour tout. 

 Source

Commenter cet article

Archives