Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Polémique. Burkini : le “New York Times” répond à Manuel Valls

Publié par MaRichesse.Com sur 7 Septembre 2016, 06:50am

Catégories : #RELIGION, #POLITIQUE

Le Premier ministre a mis en cause le quotidien américain pour un article présentant des témoignages de femmes musulmanes en France. Le journal se défend vigoureusement.

Polémique. Burkini : le “New York Times” répond à Manuel Valls

L’article du New York Times était une rareté : une suite de témoignages recueillis en ligne suite à un appel sur les réseaux sociaux, où des femmes musulmanes, principalement en France (et dans d’autres pays d’Europe) évoquent leur vie et le regard des autres, dans le contexte de la polémique sur le burkini. Des témoignages durs, mettant en avant les préjugés, les insultes, la “sensation d’être une hors-la-loi”, voire un “régime d’apartheid”. Que le quotidien a publié à la fois en anglais et en français – comme il l’a fait pour plusieurs articles ces derniers mois.  


La réponse de Manuel Valls, dans le Huffington Post, est tout aussi inhabituelle. Le Premier ministre critique sévèrement l’article, qui “donne une image insupportable, car fausse, de la France”. Et de poursuivre plus loin :  

 

Ce que je conteste avec la plus grande vigueur, c’est que la journaliste donne la parole à des femmes de confession musulmane en prétendant que leur voix serait étouffée, et ce, pour dresser le portrait d’une France qui les oppresserait.”

 

“Camp décolonial”

Manuel Valls affirme ensuite que “l’exigence aurait dû porter la journaliste du New York Times à interroger l’immense majorité des femmes musulmanes qui ne se reconnaissent pas dans une vision ultra-rigoriste de l’islam”. “Il ne s’agit pas d’une enquête de terrain, ajoute-t-il (…). Ces témoignages ont été pour la plupart obtenus à la suite d’un événement scandaleux organisé en France : un ‘camp d’été décolonial’”.

Ce matin, le quotidien américain relaye la tribune et répond en citant une porte-parole, qui souligne que l’article “était fondé sur les réponses de plus de 1200 lecteurs à un appel à témoignages en ligne en anglais, en français et en arabe, sollicitant les points de vue de femmes musulmanes en Europe après l’interdiction du burkini [dans certaines villes françaises]”.  


A l’image du reste de la presse américaine, le New York Times a couvert de façon abondante et critique l’affaire du burkini. En août, il avait notamment publié unéditorial sur “l’intolérance” de la France. Dans un autre article paru dans les colonnes du journal, une journaliste expliquait que ce qui se joue en réalité dans l’affaire du burkini, “c’est d’éviter à la majorité non-musulmane d’avoir à se confronter à un monde qui change, un monde qui lui impose d’élargir son identité, que beaucoup préféreraient conserver telle qu’elle est”.

 

C’est sans doute du fait de l’abondance et de la vigueur des réactions internationales que Manuel Valls a tenu à répondre dans le Huffington Post, en s’employant à expliquer “deux principes fondamentaux qui font notre pays”,l’égalité entre hommes et femmes et la laïcité. “En lecteur assidu de la presse internationale, j’ai vu comment une partie d’entre elle a hâtivement conclu à la stigmatisation, à l’atteinte à la liberté des musulmans à pratiquer leur culte”, écrit le Premier ministre. 

 Source

Commenter cet article

Archives