Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Pendant le débat, Trump semble fier d'admettre qu'il est un businessman sans scrupule

Publié par MaRichesse.Com sur 27 Septembre 2016, 11:07am

Catégories : #TRUMP, #FAITSDIVERS, #ETATS-UNIS

Pendant le débat, Trump semble fier d'admettre qu'il est un businessman sans scrupule

À plusieurs reprises, le candidat républicain a laissé entendre qu'il ne payait pas ses impôts (et pas toujours ses employés).

Pendant le premier débat entre Donald Trump et Hillary Clinton ce lundi 26 septembre, la candidate démocrate a fait le portrait de son opposant en entrepreneur malhonnête et immoral qui veut favoriser les riches au détriment de la classe moyenne. 

À plusieurs reprises, au lieu de nier les critiques de Clinton, Trump a semblé fier d'être un businessman véreux, comme l'a résumé sur Twitter ce journaliste au New Yorker:

«Donc pendant les cinq dernières minutes, Trump a en gros admis qu'il ne payait pas d'impôts et qu'il ne respectait pas les contrats [avec ses employés]». 

So in the last 5 mins, Trump has basically admitted he pays no taxes and admitted he doesn't honor contracts.

 
 

Lors de la première partie du débat, l'ancienne Secrétaire d'État a mentionné que Trump était le seul candidat aux présidentielles depuis 1980 à ne pas avoir diffusé sa déclaration d'impôts, et que c'était probablement parce qu'il n'en payait pas:

- «Peut être qu'il ne veut pas que les Américains sachent qu'il n'a rien payé en impôts sur le revenu, parce que les seules années pendant lesquelles on a vu ses déclarations, c'est quand il a dû les publier aux autorités parce qu'il essayait d'obtenir un permis pour un casino, et les papiers ont révélé qu'il ne payait pas d'impôts sur le revenu.

-C'est parce que je suis malin, a rétorqué le milliardaire.»

 

Sur Twitter, beaucoup ont trouvé que cet échange ferait une très bonne pub anti-Trump:

-Hillary: Il n'a pas payé d'impôts.

-Trump: C'est parce que je suis malin. 

Voilà une pub. 

 

Un peu plus tard, le candidat républicain a fait un autre commentaire allant dans le même sens.

-«Notre pays a des gros problèmes. Nous sommes une nation endettée, sérieusement endettée, et nous avons besoins de nouvelles routes, de nouveaux tunnels, de nouveaux ponts, de nouveaux aéroports, de nouvelles écoles, de nouveaux hôpitaux. Et nous n'avons pas l'argent, parce que ça a été gâché pour financer vos idées».

-Clinton l'a interrompu: «Et peut être parce que vous n'avez pas payé d'impôts sur le revenu pendant de nombreuses années...»

Ce à quoi Trump a rétorqué: 

-«De toutes façons, ça aurait été gâché, croyez-moi.»

Il suggère donc que s'il avait payé des impôts, l'argent aurait été gâché, ce qui implique encore une fois qu'il n'a pas payé. Trump pourra probablement dire ensuite qu'il plaisantait, comme lorsqu'il a «plaisanté» sur un potentiel assassinat de Clinton.

 

Clinton a également rappelé que dans une interview en 2006, Trump avait déclaré qu'il espérait presque que la bulle immobilière éclate car cela lui permettrait d'acheter des propriétés pas cher.

«Donald était parmi ceux qui espéraient une crise immobilière. Il a dit en 2006 “j'espère que ça va s'écrouler, parce qu'alors que pourrais acheter et faire des profits.” Eh bien ça s'est écroulé.»

À ce moment, Trump aurait pû se taire mais il a dit:

«C'est ce qu'on appelle faire du business», façon étrange de se vanter d'avoir profité de la crise pour s'enrichir.

L'autre moment pendant lequel Trump a semblé valider les accusations de son opposante est lorsque Clinton a commencé à citer tous les gens embauchés par Trump et qui n'ont pas été payés pour leur travail. La liste est longue et inclut des peintres et des architectes:

«Il y a un architecte qui est dans la salle aujourd'hui et qui a conçu un bâtiment sur un de vos terrains de golf. C'est une belle installation. La maison a été utilisée immédiatement. Et vous avez refusé de payer ce que cet homme avait facturé.»

Au lieu de nier, Trump a répondu: 

«Peut être qu'il n'a pas fait un bon boulot et que je n'étais pas satisfait...». 

Clinton avait pour but de présenter Trump comme un businessman égoïste, malhonnête et obsédé par l'argent, mais bien souvent c'est Trump lui-même qui confirmait cette accusation. Lorsqu'il a évoqué la vague de violence qui sévit à Chicago, il n'a pas pu résiter et a glissé «j'ai des propriétés là-bas», et il a aussi profité du débat pour mentionner qu'il venait d'ouvrir un hôtel de luxe à Washington près de la Maison-Blanche. 

 Source

Commenter cet article

Archives