Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Patricia Cahuzac : des mots pour le dire

Publié par MaRichesse.Com sur 13 Septembre 2016, 05:21am

Catégories : #POLITIQUE, #SANTE-BIEN-ETRE

Patricia Cahuzac : des mots pour le dire

Ce lundi 12 septembre, c'est au tour de Patricia Cahuzac, l'ex-femme de Jérôme Cahuzac de se présenter à la barre. Elle raconte comment elle a envoyé des chèques à l'île de Man.

Deux chaises les séparent et tant de colères et de rancune, de tristesse aussi sans doute. Depuis le début de l'audience, Jérôme Cahuzac cherche le contact avec son ex-épouse qui détourne la tête. Alors quand elle se lève ce lundi 12 septembre, l'ancien ministre la suit des yeux.

  •  

Patricia Cahuzac se tient bien droite à la barre, les maintes jointes, chignon, chemisier blanc, jupe noire. Et l'on sent qu'elle n'a pas l'habitude de parler. Un drôle de contraste entre le look très sage, le filet de voix malhabile et les paroles dures et franches qu'elle assène avec une tranquille conviction. Elle n'appelle jamais Jérôme Cahuzac par son prénom, elle dit « mon mari » et parle de « ça » : « On était très conscients de l'illégalité de ça. Nous n'avions aucune nécessité de faire ça, nos revenus étaient suffisants », « ça » ce sont les comptes à l'étranger non déclarés qui valent aujourd'hui au couple de comparaitre pour fraude fiscale.

 

 

Déposer les chèques à l'île de Man

Patricia Cahuzac décrit sa vie d'avant quand elle gère sa carrière de dermatologue depuis le domicile familiale pour s'occuper de ses enfants. Mais en 1996, tout change « mon mari vient me voir et me dit : la médecine m'ennuie horriblement, il n'y a que la politique qui m'intéresse. Mon mari souhaitait donc que je vienne travailler à la clinique et que le prenne en charge la patientèle anglaise. J'étais contente de participer au fait qu'il puisse avoir une activité qui le passionnait ».

Jérôme Cahuzac opère alors depuis six ans dans la clinique du Docteur Pierre Pouteaux, à l'époque, il prépare les législatives qu'il remportera en 1997. C'est le docteur Pouteaux qui d'après Patricia Cahuzac va lui suggérer de déposer les chèques de la clientèle anglaise qu'il a développé à l'île de Man. Les époux en discutent et décident à leur tour d'envoyer les chèques à l'île de Man, via une société créée en janvier 1997 à Londres (Ellendale), sur un compte ouvert en mars à la Royal Bank of Scotland. « La priorité c'était les comptes (déclarés ndlr) pour gérer le cabinet. Et s'il y avait beaucoup de travail, s'il y avait du rab'on le mettait sur ces comptes ou sur celui de ma belle-mère "

 

Elle ira "environ trois fois par an" à Londres pour retirer du liquide, "8 à 9.000 euros", souvent le week-end. "Mon mari était au courant puisqu'il fallait bien garder les enfants quand je partais."

 

Plus de 2,5 millions d'euros d'avoirs

Un peu plus tard, elle va détailler tranquillement comment pendant trois ans, elle va cacher de l'argent à son mari parce qu'en « 2005, il y avait eu un très gros mensonge ». « Je me suis aperçu qu'il me mentait, et je me suis dit au moins j'aurai ça ". En 2007, ouvre un compte en Suisse, à la BNP, "à l'insu" de son mari: " Il n'y avait plus rien de solide dans mon couple."

Je me suis aperçu qu'il me mentait, et je me suis dit au moins j'aurai ça

La filiale suisse de la banque française lui signifie en 2010 qu'elle est devenue persona non grata du fait des responsabilités politiques de son mari, qui cette année-là devient président de la commission des Finances de l'Assemblée nationale.

 

Les avoirs suisses de madame sont alors transférés à la banque genevoise Gonet. En 2011, un second compte est ouvert chez Gonet, pour gérer les avoirs anglais et suisses. Des avoirs estimés globalement à plus de 2,5 millions d'euros, qui ont notamment servi à acheter des appartements aux enfants à Londres.

J'essaye d'expliquer. J'étais dans une spirale, je ne savais plus quoi faire, ni à qui parler.

 

"Une mère exceptionnelle"

Jérôme Cahuzac est appelé à la barre et à une autre vision des choses. Et s'il reconnait le compte de l'ile de Man comme « un compte de gestion de l'activité », il corrige très vite : « Entre 1997 et je ne parle jamais de ce compte avec ma femme, sur les retraits de ma femme, disons que je l'ai appris en procédure ». Et pour ne pas avoir l'air d'accabler son ex-épouse il affirme que son « épouse a été une mère exceptionnelle et une épouse formidable ». Mais plus tard le ton de la voix se fera dur et tranchant pour dire qu' »il n'aurait jamais imaginé » que sa femme lui cache de l'argent « on peut se mentir, ne plus s'aimer de là à spolier ou à se voler ... »

De son côté Patricia Cahuzac reste stoïque. Elle garde les yeux baissés. Se relève, elle a conscience que ses hésitations peuvent apparaitre comme de la désinvolture et s'en veux.. « J'essaye d'expliquer. J'étais dans une spirale, je ne savais plus quoi faire, ni à qui parler. »

Dans la matinée Jérôme Cahuzac avait redis avoir continué à frauder pour maintenir le "train de vie" familial, "Je n'ai pas su lever cette contradiction entre l'homme privé et l'homme public", "j'ai voulu avoir des responsabilités (politiques) et garder mon train de vie", a dit l'ancien ministre du Budget, à l'origine du plus grand scandale politico-financier de l'ère Hollande. "Ma femme n'acceptait pas ou en tout cas très mal que je n'assume pas la moitié des dépenses familiales". Assumer... en effet.

L'audience reprend demain matin.


Source

Commenter cet article

Archives