Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


«Nos ancêtres sont Gaulois»: Sarkozy sous le feu des critiques

Publié par MaRichesse.Com sur 20 Septembre 2016, 03:13am

Catégories : #POLITIQUE, #FRANCE, #RACISME

«Nos ancêtres sont Gaulois»: Sarkozy sous le feu des critiques

L'ancien chef de l'État, qui a cru bon de vanter le principe d'assimilation en ces termes, s'est attiré les foudres de toute la classe politique. Ses adversaires à la primaire ne l'ont pas épargné.

Le ton monte d'un cran. Alors que la présidentielle approche à grands pas, la campagne s'accélère et l'ambiance s'électrise entre les candidats. Dernier sujet motif à déchirement: la sortie de Nicolas Sarkozy, qui a jugé lundi, lors d'un meeting à Franconville (Val d'Oise), qu'à partir du moment où l'on acquiert la nationalité, «on vit comme un Français et nos ancêtres sont les Gaulois». Un propos qu'il martèle dans chacune de ses réunions publiques depuis plusieurs semaines, mais qui n'avait pas fait réagir jusqu'à présent.

Ses adversaires à la primaire ont été les premiers à ouvrir le feu. «Je souris, je souris un peu», a déploré le maire de Bordeaux, Alain Juppé, invité de France Info. Et de dénoncer le principe d'assimilation, cher à l'ancien chef de l'État: «Ça voudrait dire qu'on est tous pareil, qu'on coupe nos racines. Mais quand on coupe les racines d'un arbre, il meurt», a-t-il taclé. Idem du côté de Bruno Le Maire qui, surRadio Classique, a rappelé que sa grand-mère était brésilienne et exhorté: «Ne nous caricaturons pas dans nos paroles». 

 

Rugy rappelle à Sarkozy ses propos sur le «petit Français de sang mêlé»

À gauche aussi, les critiques n'ont pas tardé à pleuvoir. «Faut-il faire un cours d'Histoire à Monsieur Sarkozy, qui visiblement en a besoin?», a d'abord soufflé la ministre de l'Éducation nationale, Najat Vallaud-Belkacem, sur iTÉLÉ. Avant d'ajouter: «Oui, il y a parmi nos ancêtres des Gaulois. Il y a aussi des Romains, des Normands, des Celtes, des Burgondes, (...) des Niçois, des Corses, des Franc-Comtois, la Guadeloupe, la Martinique, des Arabes, des Italiens, des Espagnols... C'est ça la France», s'est-elle encore agacée.

Député écologiste pro-gouvernement et vice-président de l'Assemblée nationale, François de Rugy s'en est lui aussi pris au fondateur des Républicains (LR). «Moi je suis Français et mes ancêtres sont celtes, bretons, normands et de Lotharingie. Stop à cette régression simpliste sur la France», a-t-il d'abord posté sur Twitter. Dans un second message, il a ensuite ajouté une référence à une marotte sarkozyste vieille de 2007: «C'était qui déjà le candidat à une présidentielle qui exaltait “le petit Français de sang mêlé”?» 

 

Les sarkozystes montent au front

 

La riposte s'organise. Parallèlement à la levée de boucliers observée à droite comme à gauche ce mardi, les proches soutiens de Nicolas Sarkozy se sont élevés pour défendre leur champion. Comme le député des Alpes-Maritimes et porte-parole du candidat, Éric Ciotti, qui s'est demandé sur RFI: «Jusqu'à quand est-ce qu'on va nier les évidences?» «J'entends aujourd'hui ce concert totalement stupéfiant de la pensée unique ou de la bien-pensance s'émouvoir que Nicolas Sarkozy dise que nos ancêtres sont des Gaulois. (...) Est-ce que si demain (il) dit que la Terre est ronde, on va lui faire un procès en sorcellerie parce que c'est (lui) qui le dit? Je crois que certains ont atteint le degré zéro de la politique», a-t-il martelé. Dans le même temps, le coordinateur adjoint de la campagne de l'ancien président, Roger Karoutchi, a lui aussi volé à son secours. «“Nos ancêtres les Gaulois”, métaphore pour signifier que devenir Français c'est adopter l'Histoire de France. Sinon on refuse l'idée de Nation», a-t-il posté sur Twitter.

 Source

Commenter cet article

Archives