Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Nicolas Sarkozy fait-il trop de promesses ?

Publié par MaRichesse.Com sur 1 Septembre 2016, 13:21pm

Catégories : #POLITIQUE, #FRANCE

Nicolas Sarkozy fait-il trop de promesses ?

Nicolas Sarkozy est entré en campagne. Il faudrait être coupé du monde pour ne pas s'en apercevoir. Pour s'assurer d'une victoire aux primaires ? Son discours au Medef, son entretien accordé aux Echos donnent plutôt l'impression que l'ancien chef de l'Etat vise déjà le coup suivant, le premier tour de la prochaine élection présidentielle.

Au cours de ces interventions, Nicolas Sarkozy fait des promesses. Beaucoup de promesses. Ont elles séduit les participants au Medef ? Parmi les applaudissements, certaines moues dubitatives ont pu être observées dans les travées du campus HEC à la fin de son discours tenu mercredi. 

 

Une baisse des charges massive

En cause ? Certaines promesses semblent difficilement tenables, d'autant plus que le calendrier proposé par l'ancien président de la République est très serré. En effet, la plupart de ses propositions majeures seraient actées et entreraient en vigueur dès juillet 2017. Citons notamment une baisse des charges sociales à hauteur de 34 milliards d'euros permise par la transformation du crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi (CICE).

Au cours de l'été prochain, Nicolas Sarkozy souhaite également lancer une " véritable réforme du marché du travail, liberté de sortie des 35 heures si elles le souhaitent - et si l'entreprise décide que la durée est de 37 heures, ce sera 37 heures payées 37 et, au-delà, on passera au régime des heures supplémentaires, qui seront à nouveau défiscalisées ", explique-t-il aux Echos. Là encore, les délais paraissent difficiles à tenir, à moins de passer outre l'avis des partenaires sociaux qui doivent être obligatoirement consultés sur ces questions, depuis le vote de la loi Larcher en 2007.

 

Les partenaires sociaux seront-ils consultés ?

Même chose pour les sujets sociaux évoqués par le candidat Sarkozy. Si la loi El-Khomri permet d'abaisser d'un cran le niveau des négociations et du dialogue social, au sein des entreprises, la fin du compte pénibilité, la fusion des instances de représentation du personnel que Nicolas Sarkozy entend mettre en œuvre dès son arrivée - éventuelle - au pouvoir semblent globalement difficile à faire admettre par les syndicats de salariés. Le faire en un temps record ressemble à la prestidigitation.

A condition que la reprise ne s'effondre pas, la seule promesse réalisable dans les délais est vraisemblablement celle de réduire les dépenses publiques à hauteur de 3% du PIB. Le programme de stabilité concocté par le ministère des Finances indique que le déficit public devrait s'élever à 2,7% du PIB l'année prochaine. Pour maintenir ce niveau de déficit, Nicolas Sarkozy entend abaisser de 100 milliards les dépenses publiques. C'est ambitieux. S'il devait y parvenir, il réussirait là où il a échoué entre 2007 et 2012. Lors de son quinquennat, les seules dépenses de fonctionnement, qui ont augmenté chaque année, ont fait un bond de 13%. 

 Source

Commenter cet article

Archives